vendredi , 26 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Pour qualifier son successeur Belatoui</span>:<br><span style='color:red;'>Le MCO attend la résiliation du contrat de Badou Zaki</span>
© D.R

Pour qualifier son successeur Belatoui:
Le MCO attend la résiliation du contrat de Badou Zaki

La direction du MC Oran attend toujours la  résiliation du contrat de son ex-entraineur, Badou Zaki, pour pouvoir  qualifier son successeur, Omar Belatoui avant la réception de la JS  Kabylie, vendredi prochain, a-t-on appris mardi du club de Ligue 1 Mobilis.

Le président du MC Oran, Ahmed Belhadj, a envoyé un émissaire au Maroc  pour accélérer les démarches de la résiliation du contrat de Badou Zaki,  assure-t-on de même source. Le boss oranais et le technicien marocain s’étaient entendus, il y a  quelques jours, pour résilier à l’amiable le contrat liant les deux parties  depuis l’été dernier, sachant que le coach est rentré chez lui au Maroc  depuis plus d’un mois. Badou Zaki s’est engagé à ce propos à restituer la moitié de son quatrième  salaire, après avoir perçu une avance de quatre mensualités dès qu’il a  entamé son travail au MCO début juin passé, informe-t-on. Sous la houlette de l’ancien sélectionneur des «Lions de l’Atlas», les  «Hamraoua» n’ont collecté que deux points en quatre matchs. Badou Zaki est  rentré chez lui après la défaite sur le terrain de l’USM Bel Abbès (3-1)  dans le cadre de la 4e journée, mais sans pour autant démissionner. Il  s’est contenté par la suite d’envoyer deux certificats de maladie  consécutifs pour le compte des mois de septembre et octobre, mettant dans  l’embarras la direction oranaise.
La présence du nouvel entraineur, Belatoui, sur le banc de touche vendredi  est tributaire de la résiliation officielle du contrat de l’ancien driver  du CR Belouizdad, rappelle-t-on. Par ailleurs, la LFP a avancé à 17h00 au lieu de 17h45 le match face à la  JSK, co-leader du championnat, entrant dans le cadre de la 11e  journée.