vendredi , 27 mai 2022
<span style='text-decoration: underline;'>L’innovation dans l’économie nationale</span>:<br><span style='color:red;'>Le ministère de l’Industrie affiche ses ambitions</span>

L’innovation dans l’économie nationale:
Le ministère de l’Industrie affiche ses ambitions

Des centres technologiques accompagnent le développement des filières industrielles dans les domaines de la recherche et de l’innovation et les clusters pour bénéficier des efforts de développement, de recherches et d’innovation.

L’efficacité d’une entreprise se mesure à sa capacité de se réinventer, de rester coller à son époque, voire d’être priodonte dans les ouvertures de pistes vers de nouveaux univers, susceptibles de booster sa croissance. Cette logique qui accompagne l’esprit entrepreneurial moderne est nécessaire dans toutes les entités économiques nationales. C’est là une conviction du ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar. Dans son allocution lors de la cérémonie de distribution des prix de la 10e édition du concours national de la Petite et moyenne entreprise innovante 2021 et la 23e édition du concours national de la meilleure invention, le ministre n’a rien fait d’autre que de mettre en évidence l’obligation de l’innovation dans toute entreprises humaine, à plus forte raison, lorsque celle-ci est mue par un objectif économique. Pour le ministre, l’innovation n’est ni plus ni moins qu’ «une opération constante et permanente». Conscient néanmoins de l’implication d’un grand nombre de bonnes volontés, M.Zeghdar a souligné la nécessaire «conjugaison des efforts de tous et davantage de coordination entre tous les acteurs pour asseoir un système national d’innovation fort et efficace». C’est à ce système de veiller «à assurer un climat favorable aux investissements et au transfert technologique rapide, notamment en cette nouvelle étape de l’industrie 4G», a insisté le ministre. Pour atteindre cet objectif, «il faut encourager, soutenir voire rationaliser les différents dispositifs de soutien destinés à la recherche et au développement pour créer une complémentarité et une synergie, et partant réaliser le développement économique escompté», a-t-il soutenu.
Dans cette optique, le ministère de l’Industrie compte jouer un rôle majeur à travers l’encouragement et la promotion de l’innovation. Cela passera par la création d’un réseau composé de 92 centres de soutien technologique et d’innovation dans le cadre de la coopération avec l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Ces centres constituent des banques de la propriété intellectuelle permettant aux porteurs de projets de bénéficier d’une expertise de qualité et d’obtenir des informations technologiques à forte valeur ajoutée. Un apport très appréciable et susceptible de faire converger les porteurs de projets innovants et les investisseurs.
Le rôle moteur du département de l’Industrie est déjà une réalité puisque le ministère de Ahmed Zeghdar a déjà créé des centres technologiques pour l’accompagnement et le développement des filières industrielles dans les domaines de la recherche et de l’innovation et les clusters pour bénéficier des efforts de développement, de recherches et d’innovation. Une action concrète qu’il s’agira de faire connaître au plus grand nombre d’innovateurs. Plus que cela, on retiendra que l’Industrie a pris l’initiative de créer un réseau d’incubateurs d’entreprises à l’échelle nationale, avec la mission d’encadrer et d’accompagner les porteurs des projets innovants. On annonce également un programme d’accompagnement et de soutien des PME dans le domaine de l’innovation, déjà lancé et piloté par l’Agence de développement de la PME et de la promotion de l’innovation. Preuve du sérieux de l’opération est son rattachement au bureau extérieur de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.
Yahia Bourit