jeudi , 18 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Considérant que ce procédé ne figurait pas dans les statuts de l’instance fédérale</span>:<br><span style='color:red;'>Le MJS refuse d’autoriser la FAF à organiser une assemblée générale extraordinaire</span>
Le ministre de la Jeunesse et des Sport Sid Ali Khaldi

Considérant que ce procédé ne figurait pas dans les statuts de l’instance fédérale:
Le MJS refuse d’autoriser la FAF à organiser une assemblée générale extraordinaire

Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a refusé d’autoriser la Fédération algérienne de football (FAF) à organiser une assemblée générale extraordinaire (AGEx) pour se prononcer sur l’avenir des compétitions, suspendues depuis mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), considérant que ce procédé ne figurait pas dans les statuts de l’instance fédérale.

La réponse de la tutelle est venue samedi dans une lettre adressée à la  FAF, dans laquelle elle souligne que «la Fédération algérienne de football  a sollicité le déroulement d’une AG ordinaire en session extraordinaire !  C’est une invention réglementaire mais aussi une improvisation (dribble)». Et d’ajouter : «Si l’objectif consiste à organiser une AG ordinaire, les  statuts de la FAF fixent avec précision les conditions de son déroulement.  Mais si l’objectif consiste à organiser une AGEx, l’alinéa 6 de l’article  29 des statuts de la FAF fixe également avec précision les trois cas  relatifs à une session extraordinaire, à savoir : le changement de lieu du  siège de la FAF, la modification des statuts et la dissolution de la FAF». Le ministère souligne que si «le but de cette demande est d’organiser une  large consultation avec tous les acteurs du football national, cette  consultation reste possible, sans toutefois porter atteinte aux statuts  particuliers de la FAF». Le MJS a rappelé dans la même lettre qu’il avait annoncé ne pas autoriser  «pour le moment» la reprise des compétitions, en application des directives  du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de  coronavirus. Le Bureau fédéral de la FAF a décidé mercredi dernier de convoquer une  AGEx pour se prononcer sur l’avenir des compétitions. L’instance fédérale  veut soumettre à l’AG trois propositions dans le cas où cette dernière  viendrait à valider l’arrêt définitif de la compétition. La première consiste à décréter une saison blanche, la seconde de figer le  classement à la dernière journée jouée pour tous les paliers et consacrer  les champions, promus et relégués, et  la troisième de désigner les  champions et les promus, mais pas les relégués.