jeudi , 22 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Ligue 2 (25e journée) </span>:<br><span style='color:red;'>Le MOB Roi de Béjaïa, le CAB  quitte la dernière place</span>
© D.R

Ligue 2 (25e journée) :
Le MOB Roi de Béjaïa, le CAB quitte la dernière place

Le MO Béjaïa s’est emparé seul de la première place au classement général de la Ligue 2 Mobilis de football, en battant 2-0 son voisin et éternel rival, la JSM Béjaïa, en match derby disputé vendredi pour le compte de la 25e journée, marquée également par d’importants changements dans le bas du tableau, avec notamment le CA Batna qui abandonne sa dernière place au GC Mascara.

L’attaquant Mehdi Kadri a été le grand artisan de l’exploit du MOB, car  ayant inscrit les deux buts victorieux aux 22′ et 49′, et dont le premier a  été un véritable chef d’£uvre : un coup franc direct des 25 mètres sous la  barre transversale. Un précieux succès, qui outre le prestige de battre la JSMB en «aller et  retour» permet aux Crabes de prendre seuls les commandes de la Ligue 2  Mobilis avec 49 points, au moment où leur adversaire du jour recule sur la  troisième marche du podium, avec 46 unités. La JSMB se place ainsi juste derrière l’AS Aïn M’lila, qui avait frôlé la  défaite à domicile contre l’ASM Oran, avant de se ressaisir et de  l’emporter finalement (2-1).  Ce sont en effet les gars de M’dina J’dida qui avaient ouvert le score,  par l’intermédiaire de Hadji (32′), avant de se faire renverser par  l’équipe locale. D’abord par Sahbi, ayant égalisé sur penalty (34′), puis  par Aggoune, qui a offert la victoire à l’ASAM (83′). Les changements les plus significatifs au classement général sont  cependant intervenus dans le bas du tableau, où le CA Batna a abandonné sa  dernière place au GC Mascara, grâce notamment à sa victoire contre la JSM  Skikda (2-1), au moment où le GCM s’est incliné sur le même score chez le  RC Kouba, alors qu’il avait terminé le match à dix, suite à l’expulsion de  son milieu de terrain Omar Kherbache. Pour sa part, le CRB Aïn Fekroune a raté une très bonne occasion de  s’extirper de la zone rouge en recevant un autre mal-classé, le MC El  Eulma, qui l’a finalement tenu en échec (2-2). Le CRBAF peut néanmoins s’estimer heureux d’avoir sauvé les meubles, car  le scenario aurait pu être bien pire si l’ex attaquant de l’ES Sétif   Abdelmalek Ziaya avait réussi à transformer son penalty dans le dernier  quart d’heure de la rencontre, car dans ce cas, ce serait le MCEE qui  l’aurait probablement emporté. Un résultat qui aurait propulsé le club eumli hors de la zone de  turbulences, au détriment des «Tortues», qui à l’inverse se seraient  retrouvées dans une position beaucoup plus inconfortable. Le coup d’éclat de la journée est à mettre à l’actif du WA Tlemcen, qui a  atomisé le CA Bordj Bou Arréridj (5-1), grâce notamment à Bellatrèche,  auteur d’un doublé (23′ et 52′ sp), et surtout El Habiri, qui lui s’était  offert un triplé aux (43′, 74′ et 87′ sp). Côté Criquets, c’est l’ancien  Canari Ahmed Massaâdia qui a sauvé l’honneur à la 55′. Autre bonne affaire de la journée, celle de l’ASO Chlef, qui s’est hissé  au pied du podium, avec 43 points, après sa courte mais précieuse victoire  contre le MC Saïda (1-0). Un but signé Mustapha Mellika, pile à l’heure de  jeu. A Batna, les choses avaient très bien commencé par la JSM Skikda, ayant  ouvert le score par Khazri (10′), avant de se faire renverser (2-1), sur  des buts de Mahiouz (34′ sp) et Mebarki (83′), alors que les visiteurs  jouaient à dix depuis la fin de la première mi-temps, suite à l’expulsion  du défenseur Mohamed Kanèche.  A Relizane aussi c’étaient les visiteurs qui avaient commencé par ouvrir  le score, grâce à Baâli (28′), mais les locaux ont réussi à arracher  l’égalisation par Nemdil (38′). Un score de parité qui n’engendre pratiquement aucun changement au  classement général, puisque le RCR reste 7e, avec 36 points, suivi de  l’Amel Boussaâda, qui pointe à la 9e place, ex aequo avec l’ASM Oran, avec  31 points.