vendredi , 27 novembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Fermeture des écoles à cause du Covid-19</span>:<br><span style='color:red;'>Le niet de Djerad</span>

Fermeture des écoles à cause du Covid-19:
Le niet de Djerad

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé, hier depuis Tipasa, que la fermeture des écoles en raison de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus «n’est pas à l’ordre du jour actuellement».

Lors du coup d’envoi, depuis le barrage Boukerdane (Tipasa), de la campagne nationale de reboisement à l’occasion de la journée nationale de l’arbre, M. Djerad a indiqué que dans l’éventualité où des cas positifs sont enregistrés dans les écoles, chaque cas sera traité séparément. Toutefois, la fermeture des écoles n’est pas à l’ordre du jour actuellement».
«Y a-t-il des systèmes dans le monde qui ont fermé leurs écoles», s’est-il interrogé. Les statistiques «ne sont pas alarmantes pour aller jusqu’à la fermeture des écoles», a-t-il soutenu, réitérant son appel à la famille éducative, aux parents d’élèves et aux syndicats à l’impérative mobilisation pour le strict respect des mesures de prévention contre la Covid-19.
Dans ce sens, il a appelé, en outre, à l’impératif «de respecter les avis des scientifiques, des médecins et des spécialistes, loin de tout débat byzantin», en évitant «toute précipitation dans la prise de décisions». Toutes les décisions prises précédemment dans le cadre de la gestion de la crise de la Covid-19 interviennent «après consultation du comité scientifique, des spécialistes et des scientifiques algériens qui œuvrent selon une approche pratique, précise et objective, tant en Algérie qu’à l’étranger», a-t-poursuivi, affirmant que «les décisions et les mesures sont prises graduellement et au moment opportun». Et d’ajouter: «à l’instar des autres pays du monde, nous sommes en pleine guerre et le respect strict du protocole de prévention est l’unique solution à même de faire face à la Covid-19 et de juguler sa propagation».
A souligner que le Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Professeur Abderrahmane Benbouzid, avait indiqué que la rentrée scolaire n’est pas à l’origine de la hausse des contaminations, précisant qu’il est en contact avec le Ministre de l’Éducation nationale qui affirme que le taux de contamination en milieux scolaires a atteint les 0.008 % entre enseignants et élèves, et qu’un grand nombre d’enseignants avaient contracté le virus en dehors du milieu scolaire.
Il est à rappeler que depuis quelques semaines, de différents syndicats du secteur de l’Education nationale n’ont pas cessé d’appeler les autorités pour fermer les écoles et ce, selon leur doléances, dans l’objectif d’éviter la propagation du coronavirus au sein des écoles et des enfants. A propos des appels des enseignants pour la fermeture des écoles, le président de l’association nationale des parents d’élèves avait accusé ouvertement les «Barons des cours de soutien et d’écoles privées» d’être à l’origine de ces appels et pressions.
Noreddine Oumessaoud