mercredi , 5 août 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Opérateurs économiques</span>:<br><span style='color:red;'>Le paiement des charges financières gelé</span>

Opérateurs économiques:
Le paiement des charges financières gelé

Le ministère des Finances a décidé de geler le paiement des charges financières des opérateurs économiques touchés par les retombées de la crise sanitaire.

«Dans le cadre de la mise en œuvre des directives du Président de la République données lors du Conseil des ministres du 26 Juillet 2020 visant à alléger la charge fiscale incombant aux opérateurs économiques touchés par les retombées de la crise sanitaire et à veiller à la relance et à la préservation de leurs activités, il est porté à la connaissance des contribuables la décision de geler le paiement des charges financières», indique le ministère des Finances dans un communiqué.
Conséquemment, les opérateurs économiques bénéficient de la suspension de l’application de toute pénalité, amende et majoration encourue en cas d’éventuels retards dans l’accomplissement des obligations fiscales, durant la période de confinement, souligne le communiqué. Ainsi, toute pénalité, amende ou majoration constatée par l’administration fiscale sera annulée par voie de remise gracieuse.
Par ailleurs, les opérateurs économiques dont l’activité demeure affectée par la situation sanitaire actuelle, en raison des restrictions édictées pour l’exercice de leur activité, disposent de l’avantage de solliciter un échéancier de paiement des impôts et taxes dus, en fonction de leurs capacités financières.
Depuis le début de cette crise sanitaire, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait donné des instructions pour aider les entreprises et les opérateurs économiques afin de dépasser cette situation et éviter la faillite.
D’ailleurs, les chauffeurs de taxis ont eu le droit à des primes pour dépasser cette période difficile. Le gouvernement avait également pris plusieurs mesures visant à sauvegarder les entreprises et les postes d’emplois.
Noreddine Oumessaoud