samedi , 2 juillet 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Coronavirus</span>:<br><span style='color:red;'>Le président du CIO consulte les membres sur les effets de la crise</span>

Coronavirus:
Le président du CIO consulte les membres sur les effets de la crise

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, mène mercredi une série de consultations de  l’ensemble des membres de l’instance pour évoquer les conséquences de la  pandémie de coronavirus qui a entraîné le report à 2021 des JO de Tokyo, a  indiqué une source proche du CIO citée par des agences de presse.

Bach a entamé à 10h00 locales (08h00 GMT) par visioconférence la première  d’une série de trois sessions de consultations qui s’étaleront sur toute la  journée. La centaine de membres sont répartis en trois groupes en fonction  de leur langue et des fuseaux horaires. Le patron du mouvement olympique veut recueillir le point de vue des  membres notamment «sur la processus de gestion des conséquences de la  pandémie de coronavirus», selon la même source basée à Lausanne. Bach veut entendre «les réflexions, les idées et les expériences de tous  les membres à travers le globe», face à la crise du coronavirus, a ajouté  la même source. C’est la première fois depuis le début de la crise sanitaire qu’il  consulte spécifiquement les membres sur les conséquences de la pandémie. Bach est notamment entouré de Christophe Dubi, directeur des JO, Kit  McConnell, directeur des sports, Christophe De Kepper, directeur général du  CIO et Lana Haddad, la directrice financière. Le directeur médical Richard  Budgett a également pris la parole pour évoquer «la question du vaccin»  contre le coronavirus, selon une autre source proche de l’instance. Thomas Bach a admis la semaine dernière que les JO de Tokyo seraient  annulés s’ils ne peuvent pas se tenir en 2021, en réaction aux propos du  patron du comité d’organisation, Yoshiro Mori qui avait estimé fin avril  que si la pandémie était toujours en cours l’été prochain «alors il  faudrait annuler». Le 14 mai, le CIO a annoncé avoir dégagé une enveloppe de 800 millions de  dollars (740 M EUR) pour surmonter la crise liée au coronavirus qui a un  impact  «très sévère» sur le mouvement olympique.