mercredi , 10 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>MC Oran</span>:<br><span style='color:red;'>Le président du CSA refuse le poste de manager général</span>

MC Oran:
Le président du CSA refuse le poste de manager général

Le président du Club sportif amateur (CSA) du MC Oran, Chamseddine Bensenouci, a indiqué lundi avoir décliné la proposition du Conseil d’administration de la société sportive par actions (SSPA) du même club pour occuper le poste de manager général de l’équipe pensionnaire de la Ligue 1 de football.

«Contrairement à ce qui se dit ici et là, je ne suis pas le manager général du MCO. Certes, le Conseil d’administration m’a fait une proposition dans ce sens, mais je l’ai décliné», a-t-il déclaré à l’APS. Ce n’est pas tout, puisque ce même responsable a démenti avoir repris le témoin, «à titre intérimaire soit-il», du président de la SSPA, Tayeb Mahiaoui, qui devrait s’absenter pour une longue durée pour des «raisons de santé».
«Je suis membre du Conseil d’administration, mais je ne suis pas le président par intérim de la SSPA. Tayeb Mahiaoui se trouve actuellement en Espagne pour se soigner, et il y a une administration en place qui est chargée de gérer les affaires courantes du club professionnel», a précisé Chamseddine Bensenouci. Le premier responsable des «Hamraoua» s’est rendu en Espagne en fin de semaine passée dans un moment crucial que traverse son équipe, auteur d’un départ raté en championnat, et ce, en décrochant seulement quatre points de 15 possibles.
Cette situation a sonné le glas de son entraineur Azeddine Ait Djoudi, qui a démissionné de son poste à l’issue de la troisième journée. Son adjoint Benseghir a dirigé l’équipe lors de la journée suivante, alors que l’entraineur des espoirs Aissa Kinane, s’est chargé de la même tâche au cours de la cinquième qui a vu les Oranais concéder leur troisième défaite de la saison sur le terrain du NA Hussein-Dey. Mais depuis dimanche, le MCO a un nouveau coach, en la personne du Tunisien, Mouaz Bouakaz, qui a résilié, en milieu de semaine passé, son contrat avec la formation de Ligue 1 de son pays, à savoir, l’Etoile El Metlioui, pour tenter une deuxième expérience sur le banc du club oranais qu’il avait déjà entrainé au cours de l’exercice 2017-2018.