jeudi , 18 août 2022

Le Président Tebboune met en avant la nécessité de valoriser le legs historique national contemporain

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a souligné, dimanche, la nécessité de valoriser le legs historique national contemporain, de manière persuasive et attractive pour les générations montantes.

Dans un message adressé à l’occasion de la célébration du 67ème anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954, M. Tebboune a souligné que « les sacrifices des chouhada et moudjahidine et les souffrances endurées par le peuple sous l’hégémonie d’un colonialisme inique doivent être une source d’inspiration à la hauteur de la grandeur de l’épopée de la Guerre de libération bénie ».

« Il convient, donc, d’exploiter les moyens mis à la disposition des institutions et organismes concernés et de les orienter vers la promotion et la valorisation de notre legs historique contemporain, de manière persuasive et attractive pour les générations montantes », a-t-il ajouté.

« La portée de Novembre, source de fierté et de dignité du peuple, est telle qu’on ne saurait le limiter à la célébration de manifestations monotones », a soutenu le président de la République.

A cet effet, le Président Tebboune invite les institutions en charge de l’histoire du mouvement national et de la Guerre de libération à élaborer des approches et des programmes aux thèmes et délais fixés et à archiver, au plus tôt, la matière historique en recourant à la numérisation, à garantir les conditions favorables aux chercheurs et créateurs dans diverses disciplines pour mettre en avant la réalité des durs combats et des lourds sacrifices, à travers des œuvres d’art singulières et des créations qui s’élèvent à la hauteur des sacrifices et des nobles objectifs de la Révolution de Novembre 1954.

Il est donc impératif, a-t-il dit, de combler le vide par des réalisations innovantes, qui viendront s’ajouter aux rares œuvres dans le domaine de l’industrie cinématographique et de la production télévisuelle et radiophonique et aux œuvres littéraires et artistiques remarquables qui n’ont reflété qu’une infime partie de l’histoire du parcours militant national et de la lutte armée du peuple algérien.