dimanche , 14 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Journée nationale de l’Armée</span>:<br><span style='color:red;'>Le Président Tebboune préside une cérémonie de distinction</span>

Journée nationale de l’Armée:
Le Président Tebboune préside une cérémonie de distinction

Le discours du général d’Armée a ouvert un débat fructueux sur la valorisation de l’histoire de l’ANP, notamment parmi les jeunes. En effet, des académiciens et des spécialistes dans le domaine militaire ont affirmé que la célébration de la Journée nationale de l’Armée nationale populaire (ANP) véhiculait de grandes significations liées notamment au rôle de l’armée dans l’édification et la pérennisation de l’Etat algérien.

Le Président de la République a supervisé, jeudi au Cercle national de l’Armée à Beni Messous à Alger, une cérémonie de distinction à l’occasion de la Journée nationale de l’Armée nationale populaire (ANP). Le président de la République a remis, en présence de l’intégralité des autorités civiles et militaires, des attestations de reconnaissance aux retraités de l’ANP, à des familles de martyrs du devoir national et à des invalides et grands blessés de l’ANP dans le cadre de la lutte antiterroriste. A cette occasion, le Général d’Armée, Saïd Chanegriha a affirmé, dans une allocution, que l’institution par le président de la République de la date de reconversion de l’Armée de Libération Nationale en Armée Nationale Populaire, le 4 août, Journée Nationale de l’Armée Nationale Populaire, est inspirée par les valeurs d’abnégation et de sacrifices pour la Patrie, et aspire à l’enracinement de leurs nobles principes dans les esprits des générations successives du peuple algérien. «Notre mémoire nationale était et restera la lanterne qui éclaire le présent et l’avenir de notre Nation, avec tout ce qu’elle porte en hauts-faits, en gloires et en sacrifices au nom de la liberté, de la dignité et de la souveraineté», a-t-il souligné.
Le Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire a, par ailleurs, présidé l’ouverture des travaux d’une conférence historique sur «la conversion de l’Armée de libération nationale en ANP». Cet évènement organisé à l’occasion de la Journée nationale de l’Armée nationale populaire a vu la participation du président de la République, du Premier ministre, ainsi que de hauts responsables militaires. Notons également que le colloque a vu l’intervention du président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil, qui a fait part de son témoignage sur plusieurs événements historiques de la glorieuse Révolution de libération nationale.
Dans une allocution prononcée à cette occasion, le Général d’Armée Saïd Chanegriha a affirmé que cette conférence est «intervenue dans des conditions comparables à d’autres haltes de notre histoire séculaire, des haltes qui ont de tout temps nécessité un génie particulier reposant sur une vision éclaire, sincère, fidèle à la patrie et détachée de toute subjectivité et des considérations conjoncturelles restreintes».

De la libération à l’édification
Ce génie, poursuit le Général d’Armée Saïd Chanegriha, a «assuré cette cohésion nationale qui permet de rassembler et de lutter contre les différents risques et dangers quels qu’en soit la nature, en vue de parachever le processus d’édification de l’Algérie nouvelle, une Algérie forte avec son peuple brave et son armée glorieuse, engagée, conformément à ses missions constitutionnelles, à défendre l’unité territoriale du pays en toutes conditions».
Le discours du général d’Armée a ouvert un débat fructueux sur la valorisation de l’histoire de l’ANP, notamment parmi les jeunes. En effet, des académiciens et des spécialistes dans le domaine militaire ont affirmé que la célébration de la Journée nationale de l’Armée nationale populaire (ANP) véhiculait de grandes significations liées notamment au rôle de l’armée dans l’édification et la pérennisation de l’Etat algérien.
Lors d’une conférence placée sous le thème «L’ANP : de la libération à l’édification nationale», le professeur de Sciences politiques et Relations internationales, M’hand Berkouk a mis en avant le rôle de l’ANP dans l’édification et la pérennisation de l’Etat algérien, rappelant que «la première mission de l’armée était de préserver les acquis réalisés durant la Guerre de libération». Sur le plan stratégique, a-t-il expliqué, l’ANP est «le fédérateur des différentes composantes de la nation», eu égard aux «missions stratégiques qui lui ont été confiées depuis 1962, à savoir : la défense et la sécurité nationales, outre la contribution à la réalisation du développement et à instaurer la solidarité au sein de la société». De son côté, le professeur de Relations internationales à l’université d’Alger 3, Ahmed Adhimi a rappelé le rôle accompli par l’ANP durant la guerre des Sables en 1963 ou encore durant la décennie noire face au terrorisme, contribuant durant les années de braise à «la sédentarisation des populations». Intervenant à la même occasion, le Lieutenant colonel, Amer Chine, de la direction de l’Information et de la communication à l’Etat major de l’ANP, a expliqué que l’armée avait réussi, au lendemain de l’indépendance, à «supporter le fardeau des problèmes socioéconomiques hérités du colonisateur français».

Professionnalisme et modernisation
Pour ce qui le concerne, le Premier ministre s’est félicité des «pas gigantesques» franchis par l’Armée nationale populaire (ANP) dans le processus «d’ancrage du professionnalisme de ses composantes et de modernisation de ses capacités de défense», saluant ses efforts permanents pour préserver la sécurité et la stabilité du pays. Et d’ajouter :»Notre armée, digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), a franchi des pas gigantesques dans l’ancrage du professionnalisme de ses composantes, la modernisation de ses capacités de défense et la consolidation des bases de la formation de l’élément humain dans le cadre des principes et des valeurs nationales authentiques, lesquelles ont créé une armée républicaine en cohésion avec le peuple».
Rappelons que la Journée nationale de l’ANP, célébrée le 4 août de chaque année, a été instituée par le Président de la République, chef suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, en vue de se remémorer le processus d’évolution de l’ANP dont l’ALN est la quintessence.
Anissa Mesdouf