samedi , 24 juillet 2021
<span style='text-decoration: underline;'>RC Relizane</span>:<br><span style='color:red;'>Le «Rapid» poursuit son réveil, l’entraîneur Boughrara ne s’enflamme pas</span>

RC Relizane:
Le «Rapid» poursuit son réveil, l’entraîneur Boughrara ne s’enflamme pas

Le RC Relizane poursuit son réveil en parvenant à enchaîner sa troisième victoire de rang mardi soir à domicile face à un concurrent direct dans la course au maintien, le NC Magra (1-0), dans le cadre de la 31e journée de championnat de Ligue 1 de football.

Ce succès a permis au «Rapid» de se hisser à la 13e place qu’il partage avec l’ASO Chlef (35 pts chacun), au grand bonheur de son nouvel entraîneur, Lyamine Boughrara, qui est en train de réussir ses débuts avec cette formation de l’Ouest en glanant neuf unités en trois matchs. «La victoire était vitale dans cette rencontre, car il y avait en face un concurrent direct dans la course au maintien. Nous étions dans l’obligation de le battre pour le dépasser au classement, ce qui est chose faite, même si nous avons peiné pour gagner», s’est réjoui l’ancien gardien de but international dans une déclaration à l’APS. Le RCR, qui a connu une saison compliquée pour son retour parmi l’élite, a attendu les dernières minutes de la partie pour délivrer ses fans grâce à un but signé le chevronné Mohamed Seguer. Ayant tablé sur un parcours sans faute à domicile au cours des matchs restants, le successeur de Cherif El Ouezzani est dans «les plans» pour le moment, s’est-il encore félicité, mettant toutefois en garde «contre tout excès de confiance». «Il reste encore sept matchs à jouer, dont trois chez nous. Nous sommes censés garder cette même dynamique pour terminer le championnat en force et assurer notre maintien le plus tôt possible», a insisté l’ancien portier de la JS Kabylie. Le RCR aurait pu aspirer à un meilleur sort s’il ne s’est pas vu retirer quatre points de son compteur dans l’affaire du match face à l’ES Sétif. Une sanction écopée pour avoir aligné un joueur suspendu dans ledit match, rappelle-t-on.