dimanche , 26 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>TRAMWAY DE MOSTAGANEM</span>:<br><span style='color:red;'>Le retard dans la réalisation préoccupe responsables et citoyens</span>
Les travaux de réalisation du tramway de Mostaganem en février 2017 © D.R

TRAMWAY DE MOSTAGANEM:
Le retard dans la réalisation préoccupe responsables et citoyens

De nouveau, les responsables de l’entreprise nationale Cosider s’engagent à rattraper le long retard enregistré dans la réalisation du projet du tramway dont les travaux ont débuté au mois de septembre 2013 par une entreprise espagnole.

Celle-ci, après avoir exécuté 50% des travaux, a fait faillite et s’est retirée à la fin de l’année 2016. Et ce n’est qu’en décembre 2017 que Cosider a été recrutée pour reprendre les travaux. Ainsi, lors de la cérémonie de passation du marché à la date sus évoquée, le directeur général de Cosider, a déclaré au ministre des travaux publics et des transports de l’époque, que les travaux de réalisation du tramway passeront à «la vitesse de croisière» dans deux mois et demi, c’est-à-dire au début de mars 2018. Mais en fait, ce n’est qu’en novembre (2018) que les travaux ont repris. Ils ont connu des arrêts parfois et même des lenteurs, on avait prévu les premiers essais pour novembre 2019, mais en vain. Actuellement, les travaux d’électricité accusent un taux d’avancement de plus de 90%. Les travailleurs s’emploient à bitumer la voie, à réaliser des trottoirs et à achever les finitions des guichets et autres infrastructures, ainsi que les espaces verts. Il convient de rappeler que la longueur de deux voies du tramway est de quatorze kilomètres deux cents mètres (la première voie de douze kilomètres va de la salamandre jusqu’à l’université à la cité Kharrouba. La deuxième voie de deux kilomètres deux cents mètres va de la gare ferroviaire jusqu’à la gare routière. Alors, si la nouvelle échéance est respectée, les travaux seront totalement achevés au deuxième semestre de l’année prochaine, et les habitants seront enfin soulagés. Plusieurs commerces ont fermé, alors que d’autres connaissent une faible activité en raison des travaux du tramway.
Charef.N