mardi , 20 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>MC ORAN </span>:<br><span style='color:red;'>Le siège de nouveau fermé</span>
Le siège du MCO le mois d'août 2017 © Archives

MC ORAN :
Le siège de nouveau fermé

Le siège en question, situé en plein centre-ville, a bénéficié, il y a près de deux années, d’une vaste opération de réhabilitation initiée par la direction locale de la jeunesse et des sports, rappelle-t-on.

Les autorités de la wilaya avaient, à leur tour, pris sur leur compte le paiement de plusieurs arriérés de loyer au profit du propriétaire des lieux, à savoir l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) d’Oran, ce qui a permis la réouverture du siège historique du club phare de la capitale de l’Ouest. Mais seule l’ex-direction des «Hamraoua», que dirigeait la saison passée le directeur général Si Tahar Cherif El Ouezzani, a exploité les lieux jusqu’à la fin de sa mission en juin dernier. «Le piteux état dans lequel se trouve actuellement ce siège ne lui permet pas d’abriter les activités d’un club pensionnaire de l’élite. Il est donc impossible d’exploiter les lieux», a justifié récemment le nouveau directeur de l’administration générale, en marge d’une conférence de presse animée par l’entraîneur Bernard Casoni. Outre ce siège, celui appartenant au Club sportif amateur (CSA) du MCO, sis au boulevard Abane-Ramdane, est lui aussi à l’abandon et dans un état de délabrement total, au moment où la direction se dit dans «l’incapacité» de le restaurer «pour des raisons financières». Implantée dans un endroit stratégique de la ville sur une superficie importante, la bâtisse aurait pu profiter au club, sur le plan financier, si elle avait été exploitée à bon escient, reconnaît-on du côté des dirigeants du CSA/MCO, qualifiant de «véritable gâchis» le sort réservé à ce bien qui n’a pas été intégré dans le capital social de la Société sportive par actions (SSPA) du club.