mardi , 25 janvier 2022
<span style='text-decoration: underline;'>La nouvelle aérogare de l’aéroport international Ahmed Ben Bella</span>:<br><span style='color:red;'>Le wali d’Oran donne des instructions fermes</span>

La nouvelle aérogare de l’aéroport international Ahmed Ben Bella:
Le wali d’Oran donne des instructions fermes

Le wali d’Oran Saïd Sayoud a effectué hier une nouvelle visite au projet de la nouvelle aérogare de l’aéroport international Ahmed Ben Bella.

En effet, dans le cadre du suivi des travaux des projets des infrastructures liés aux jeux méditerranéens 2022, comme ce fut le cas au nouveau complexe sportif de Belgaid, Saïd Sayoud a donné des instructions fermes pour accélérer la cadence des travaux et de l’équipement de cette nouvelle aérogare pour la finaliser dans les délais, alors que 6 mois seulement nous sépare du grand événement sportif méditerranéen.
Le wali d’Oran a rappelé les instructions concernant ce projet données par le Premier ministre lors de sa dernière visite á Oran il y’a quelques semaines. La capacité d’accueil de la nouvelle aérogare est estimée à 3.5 millions de passagers par an extensible à 6 millions. Les différents équipements nécessaires au fonctionnement de l’aérogare, comme les escaliers mécaniques, les caméras de surveillance, le tapis roulant ont été réceptionnés.
Le projet consiste également à réaliser une zone de fret répondant aux normes internationales, sur une superficie de 4.000 mètres carrés. L’aérogare alimentée en électricité par le biais de 4.000 panneaux photovoltaïques, comprend un parking de trois étages pour une capacité de 1.200 voitures, en plus du parking extérieur avec la même capacité. Les travaux de réalisation d’une double voie sur une distance 2 kilomètres menant à la nouvelle aérogare, avec l’éclairage et la verdure, ont été pris en charge par l’entreprise de gestion des aéroports de l’Ouest.
En parallèle de la réalisation d’une nouvelle aérogare à l’aéroport international Ahmed Ben Bella, un autre projet est en cours et devra bientôt être finalisé, il s’agit d’un nouveau parc avion qui permettra une augmentation de l’espace réservé aux avions de 46% par rapport au parc actuel et s’étend sur une superficie de 6.5 hectares. Ce projet a été réalisé sur un terrain connu pour sa salinité et des cavités. Le projet tire vers la fin. Il a été réalisé au même temps avec un projet de Naftal pour l’approvisionnement des avions en Kérosène avec système hydrant. Comme ce projet permettra d’accueillir des avions de gros tonnages, les travaux ont consisté à la mise en place de trois couches de bitume.
Dès la mise en service de ce projet, la capacité de l’aéroport à accueillir les gros porteurs passera de 02 à 07 avions y compris l’AIRBUS A380. L’actuelle capacité pour les petits et les moyens avions est de 14 et passera à 22 avions. Ce parc permettra aux compagnies aériennes qui préfèrent desservir les passagers par bus et non par passerelles télescopiques.
Fethi Mohamed