mercredi , 22 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Installation du Comité d’embellissement et de préparation de la Ville aux JM2021 </span>:<br><span style='color:red;'>Le Wali d’Oran face à un grand défi</span>
© OT / Lazreg

Installation du Comité d’embellissement et de préparation de la Ville aux JM2021 :
Le Wali d’Oran face à un grand défi

Le wali d’Oran M. Mouloud Cherifi, a officiellement ins tallé hier le comité d’embellissement et de préparation de la Ville pour les Jeux méditerranéens de 2021. Cette cérémonie réunissant une vingtaine de membres appelés à encadrer ce Comité, composé pour l’essentiel, de cadres de l’Université d’Oran, d’architectes, d’intellectuels, de présidents d’associations, de quelques membres de la société civile et des P/APC des Communes du grand Oran, a été marquée par l’intervention du Wali qui a brièvement expliqué le rôle et les missions du Comité appelé à mettre en œuvre un plan d’action visant à la fois à l’assainissement des points noirs qui ternissent le tissu urbain et à initier des opérations d’amélioration urbaine afin de redorer l’image de la Cité.

Dans ce cadre, un exposé, avec projection de diapos, a été présenté par le directeur de l’urbanisme montrant les grands axes du vaste programme retenu pour l’aménagement des sites devant accueillir les jeux et leur environnement immédiats. Par ailleurs, sept grands axes principaux ont été retenus pour de vastes opérations d’aménagement et d’embellissement, pour certaines déjà lancées. On a appris également que les infrastructures principales telles que le stade olympique et le village des athlètes connaissent un taux d’avancement des travaux très satisfaisant. Seule la réalisation de la pelouse pose quelques contraintes liées aux critères techniques pour le choix de la qualité et de la pose. Globalement, selon le responsable local concerné, ces structures sportives et d’hébergement ainsi que les aménagements extérieurs seront achevées avant la fin de l’année 2019. Pour la mise à niveau des autres structures existantes devant servir aux JM de 2021, notamment le Palais des sports de Mdina Jdida, la piscine olympique, le centre équestre d’Es Sénia, les salles omnisports et l’Institut d’Ain El Turck, les travaux retenus, seront bientôt lancés et pourraient s’achever, selon le membre de l’exécutif concerné, avant la fin de l’année 2018. Après les différents exposés des directeurs de wilaya sur l’état d’avancement des projets dédiés aux Jeux méditerranéens, un débat fut ouvert aux membres du comité qui ont tous plaidé pour une rapide et indispensable remise à niveau du cadre urbain à travers la Cité. Le Maire d’Oran, a pour sa part, cité un grand nombre de points dont l’aménagement de l’ex-rue de La Bastille et l’élargissement de certaines artères constituant des projets vieux de dizaines d’années mais qui n’ont jamais été entamés. Certains membres se sont contentés des «jérémiades rituelles» sur l’évolution urbaine anarchique et non maîtrisée. D’autres ont assuré que l’université est prête et en mesure d’assurer la formation aux futurs agents, guides et bénévoles devant servir au bon déroulement du grand événement sportif. Comme l’avait résumé le Wali, ce comité est appelé à proposer des actions et des initiatives «sans réserves et sans restriction» pour le succès de l’événement.
M. Mouloud Chérifi a suggéré que les membres du Comité puissent surtout apporter «un cachet artistique» à ces opérations d’embellissement et de préparation. «Nous tous sommes concernés et impliqués par cette opportunité des JM 2021 qu’il ne faut surtout pas rater» a souligné le wali, demandant également la mobilisation des acteurs de la culture, des artistes et des sportifs et des associations. Cette initiative du Wali d’Oran, visant à travers ce comité, à impliquer la population oranaise dans la préparation des JM 2021 est certes à saluer et à applaudir. Mais encore faut-il que les motivations et l’engagement des uns et des autres soit à la hauteur des attentes et des objectifs. Il se trouve que l’échec ou le succès dans l’organisation et l’impact social et économique escompté pour la Ville d’Oran à travers cette grande manifestation, n’est pas forcément inscrit au cœur des priorités et des sincères volontés de progrès et de changement, verbalement exprimées par bon nombre d’acteurs, élus et représentants du mouvement associatif.

Benali Si Youcef