lundi , 6 juillet 2020
<span style='text-decoration: underline;'>LPA</span>:<br><span style='color:red;'>Le wali d’Oran inspecte les projets en souffrance</span>
© D.R

LPA:
Le wali d’Oran inspecte les projets en souffrance

Le wali d’Oran Abdelkader Djellaoui a effectué avant hier, une visite inopinée pour inspecter les projets Lpa de l’ancienne formule qui sont en souffrance.

Après plusieurs doléances de la part de bénéficiaires du projet 80 logements Lpa du promoteur Kadri Chafik à l’Usto, alors que le wali a insisté sur le respect des engagements donnés aux bénéficiaires pour finaliser les travaux et cela passe par l’accélération de la cadence des travaux. Concernant le projet 88 logements du promoteur Turbo 31 qui a enregistré sa véritable lancée dernièrement, le wali a insisté sur le suivi des travaux et le respect de la qualité.
Concernant les projets de l’OPGI à Belgaid, le wali a ordonné la finalisation des travaux d’aménagement extérieur pour les projets dont les travaux ont été achevés récemment et l’installation des entreprises de réalisation du reste des projets de 197 et 81 logements. Le wali d’Oran s’est rendu également aux projets Lpa qui ont enregistré un retard dans les travaux selon la wilaya, comme les projets des promoteurs Nahla, Arbane Rachida et Tidjini. Le wali a demandé la tenue d’une réunion qui regroupera tous les promoteurs chargés des travaux de réalisation des logements Lpa de l’ancienne formule afin de résoudre toutes les contraintes. Le wali s’est rendu également au projet 1201 logements réservés aux habitants de Batimate Taliane qui était à l’arrêt en raison de la crise sanitaire. Le wali avait précédemment demandé la reprise des travaux après le début du déconfinement. Le wali a demandé l’installation de l’entreprise chargée des travaux du Vrd des 529 logements et la finalisation de ces travaux dans la 2ème partie de ce projet composé de 672 logements.
Il a ordonné également aux services de l’OPGI, l’entame du lancement des appels d’offres des établissements scolaires inscrites pour ce projet. Notons que récemment, des entreprises ont été choisies par l’Opgi suite à un nouvel appel d’offres pour la finalisation des travaux des projets 121 et 197 logements Lpa de l’ancienne formule à Belgaid. Dans ce cadre, une attribution provisoire a été faite pour les 81 logements du projet 121, pour une durée de 28 mois, pour un montant dépassant les 16 milliards de cts. Les entreprises choisies devront attendre 10 jours qui est la durée des recours pour pouvoir entamer les travaux après la finalisation des procédures nécessaires. Concernant le projet 197 logements, scindé en 4 lots, le premier lot de 28 logements répartis en 2 blocs de 5 étages a été attribué à une entreprise pour un délai de 15 mois. Pour le 2 ème et 3 ème lot composés de deux immeubles de 7 et 9 étages. C’est la même entreprise du quota de 81 logements du projet 121 qui va être chargée de la réalisation des travaux pour un délai de 16 mois pour le 2ème lot et 28 mois pour le 3ème lot. Concernant le 4ème lot de 33 logements sur un immeuble de 13 étages, l’appel d’offre a été déclaré infructueux, comme les offres ont été jugées excessives par la commission des marchés de l’Opgi. Notons que si tout se passe bien, les bénéficiaires du quota de 81\120 logements vont recevoir leurs logements début 2023, soit près de 10 ans après le paiement de la première tranche. Notons que les projets de 197 et 121 logements ont été longtemps en souffrance, les bénéficiaires se sont mobilisés sur les réseaux sociaux pour soulever leurs doléances auprès des services concernés et du wali d’Oran.
Plusieurs bénéficiaires ont affirmé souffrir ces dernières années, des frais de location qui ont dépassé les 30.000 Da par mois pour quelques-uns, ainsi que de l’exiguïté de leurs lieux de résidence actuels. Il est à rappeler que les projets du LPA à Oran ont été confrontés à plusieurs difficultés, le prix fixé pour les promoteurs publics (OPGI et agence foncière) à 280 millions de centimes, a éloigné les entreprises pour postuler, lors des appels d’offres, préférant d’autres types comme celui du logement social.