jeudi , 18 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>CR Témouchent</span>:<br><span style='color:red;'>L’entraîneur Belatoui se dit prêt à rempiler après l’accession du club en L2</span>

CR Témouchent:
L’entraîneur Belatoui se dit prêt à rempiler après l’accession du club en L2

L’entraîneur du CR Témouchent, Omar Belatoui, s’est dit mercredi emballé à l’idée de poursuivre l’aventure avec son équipe après l’accession de cette dernière en Ligue 2 de football.

«Certes, le président du club et moi n’avons pas encore abordé le sujet de mon avenir avec le CRT, mais je dois dire que je suis prêt à rempiler après que le travail réalisé cette saison a donné ses fruits», a déclaré à l’APS l’ancien défenseur international. Arrivé l’été dernier à la barre technique du CRT, Belatoui a réussi à mener les gars d’Aïn Témouchent à une deuxième accession de rang, après l’annonce par le bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF) de la fin prématurée de la saison à cause de la pandémie de coronavirus.
«J’estime qu’on a amplement mérité cette accession. Nous avons attendu près de quatre mois pour que la FAF tranche le sort de la saison, et comme il était très difficile d’envisager un retour à la compétition, c’est en toute logique que les responsables du football algérien ont décidé de mettre un terme prématuré à la compétition», a encore ajouté l’ancien joueur et entraîneur du MC Oran. Le coach oranais s’est illustré avec ses poulains en parvenant à dominer copieusement leur groupe Ouest de la division nationale amateur. Au moment de l’interruption de la compétition en mars dernier, ils occupaient la première place avec 49 points, devançant de neuf unités leur poursuivant immédiat, l’IRB El Kerma, et ce, avant quatre journées de la clôture de l’épreuve.
«Ca n’a pas été du tout facile, surtout que plusieurs paramètres entrent souvent en jeu dans les divisions inférieures, rendant la mission délicate. Mais nous avons tout fait pour assurer notre accession dès la fin de la phase aller afin d’être à l’abri d’une mauvaise surprise au cours de la deuxième manche», a fait savoir Belatoui. Conscient que tout le monde à Aïn Témouchent commence à rêver d’une troisième accession de rang, l’entraîneur se veut «réaliste», avouant que la mission sera plus compliquée la saison à venir qui verra les 36 clubs de la Ligue 2 être scindés en deux groupes de 18 chacun. A cet effet, le même interlocuteur conseille d’ores et déjà d’étoffer l’effectif par «des joueurs expérimentés». Il souhaite aussi conserver ses meilleurs éléments «qui font l’objet de convoitises d’autres formations», a-t-il prévenu.