jeudi , 22 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Ligue des champions (16es de finale/aller) </span>:<br><span style='color:red;'>L’entraîneur d’Aduana Stars méfiant avant d’affronter l’ESS</span>
© D.R

Ligue des champions (16es de finale/aller) :
L’entraîneur d’Aduana Stars méfiant avant d’affronter l’ESS

L’entraîneur de la formation ghanéenne d’Aduana Stars, Abubacar Yussif, a relevé la difficulté de la mission qui attend les siens mercredi à domicile face à l’ES Sétif (15h00 algériennes) en 16es de finale (aller) de la Ligue des champions d’Afrique de football, soulignant la nécessité de «rester sur ses gardes» pour éviter toute mauvaise surprise.

L’équipe sait que plus la compétition progresse, plus elle devient  difficile. Le défi qui nous attend contre Sétif n’est pas simple. On a beau  avoir pensé à tout, avoir noté les plus et les moins du premier tour, on  sait que chaque match possède sa propre vérité et une part d’inattendu. A  nous d’être sur nos gardes et de profiter de toutes les occasions pour  marquer», a affirmé le coach ghanéen, cité par la Confédération africaine  (CAF). Fondé en 1985, Aduana Stars est un club de la ville de Dormaa Ahendro,  située à la frontière ivoirienne, au sud du pays. Il s’est distingué en  étant sacré champion national pour la première fois en 2010, avant un  deuxième titre la saison passée. Il s’est qualifié pour les 16es de finale  aux dépens des Libyens d’Al-Tahadi (aller 0-1, retour 2-0). En 2011, pour sa première aventure en Ligue des champions, le club avait  été sorti, dès le tour préliminaire, par les Marocains du WA Casablanca.  Aduana Stars porte désormais seul les couleurs de son pays sur la scène  africaine après l’élimination de l’Asante Kotoko en Coupe de la  Confédération (CAF).
La Fédération ghanéenne (GFA) lui a octroyé une aide exceptionnelle de  30.000 dollars pour bien préparer la rencontre de mercredi.  «Les joueurs sont conscients de l’enjeu. C’est le dernier tour avant la  phase de groupes et c’est très important pour nous», a affirmé le gardien  de but Joseph Addo.  «Nous savons ce que nous devons faire et nous nous sommes préparés pour  cela. Le pays nous soutient, donc nous ne pouvons pas nous permettre un  échec. Un match comme celui-ci, il faut le tuer dès l’aller, surtout quand  on joue chez soi».