mardi , 19 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Forum algéro-canadien</span>:<br><span style='color:red;'>Les Algériens à la recherche des opportunités d’export vers le Canada</span>
© D.R

Forum algéro-canadien:
Les Algériens à la recherche des opportunités d’export vers le Canada

A l’occasion du Forum algéro-canadien «partenaire et export», les différentes organisations des deux pays ont affiché leur volonté de renforcer les capacités des exportateurs algériens en commerce international et accroître leur accès aux marchés internationaux.

L’Algérie est l’un des principaux partenaires du Canada dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord mais nous estimons que nous avons encore une grande marge de manœuvre pour améliorer et consolider la coopération économique entre nos deux pays, c’est ainsi qu’a indiqué hier à Alger le Vice-président du FCE Brahim Benabdesselam. «Votre expertise et votre savoir-faire dans des secteurs porteurs tels que l’Agriculture et l’agro-industrie, les TIC, l’énergie et l’industrie, nous intéressent au plus haut point. Ce sont-là les secteurs clés que nous souhaitons développer en partenariat avec les entreprises canadiennes leaders dans ces domaines», s’est adressé le Vice-président du FCE aux Canadiens. Ce que nous souhaitons, indique Benabdesselam, c’est construire avec les entreprises canadiennes des partenariats avantageux, mutuellement bénéfiques pour développer nos capacités productives, réaliser un niveau suffisant de diversification de notre économie et développer une industrie forte, compétitive, intégrée à l’économie mondiale et orientée aussi vers l’exportation.
Brahim Benabdesselam a estimé que cette rencontre constitue une opportunité pour des échanges fructueux dont nous tirerons, sans aucun doute, des enseignements précieux, que nous espérons utile au développement des relations économiques de nos deux pays. «La valeur des échanges commerciaux entre l’Algérie et le Canada, a enregistré une légère hausse passant de 1,7 Milliard de dollars US en 2014 à 1,8 Milliard de dollars US en 2016» a-t-il indiqué et d’ajouter «notre coopération doit transcender l’aspect commercial et favoriser l’investissement productif, le transfert de technologie et de savoir-faire et la réalisation de pôles de compétitivité et de centres d’excellence». L’intervenant a reconnu que le marché algérien est peu connu pour beaucoup d’entreprises canadiennes mais «nous nous engageons à les accompagner et à les aider à mieux le connaître afin de nouer des partenariats gagnant-gagnant».
Pour sa part, l’ambassadeur du Canada, Patricia Mcculagh, a souhaité voir cette rencontre économique se muer en une réelle plateforme d’opportunités d’investissement à concrétiser en Algérie.
«L’accompagnement des formateurs a également pour objectif d’aboutir à la mise en place d’un programme permanent et diplômant en Algérie dans le domaine de l’export» a-t-elle dit.
À noter que les partenaires de cette initiative ambitionnent d’accompagner l’Algérie dans sa stratégie de diversification de ses exportations en offrant aux entrepreneurs algériens les outils, les services de conseils et les mises en relations commerciales nécessaires à l’optimisation de valorisation de la production nationale à l’étranger.

Alger: Noreddine Oumessaoud