dimanche , 27 septembre 2020

....:
Les Arabes, l’Afrique et Israël

Les «pas de géant» que semble faire Israël dans le monde arabe interpelle tous les défenseurs des causes justes. Il faut dire qu’Israël a tellement de similitude avec l’Apartheid, système ségrégationniste qu’il a soutenu jusqu’au bout, que l’effroi de voir les droits des Palestiniens engloutis dans les méandres de l’hégémonie sioniste doit être ressenti au delà de la nation arabe. A voir les ambitions de l’Etat affichés et assumés de l’Etat hébreux, on a de la peine à croire à une «solution juste», face à l’attitude guerrière de Tel Aviv.
Ce qui interpelle le plus la communauté internationale et plus précisément africaine, c’est de voir que de plus en plus de pays du Continent noir oublient les affres qu’avaient enduré les sud-africains sous le régime raciste de l’apartheid et vont «s’aplatir» devant un autre régime tout aussi raciste. Et pour cause, l’intrusion d’Israël en Afrique avec l’aide de la France et des USA n’est certainement pas le fait du hasard. C’est une nième tentative d’imposer cet Etat raciste et colonial dans le concert des nations en tant que faiseur de paix, tout comme les autres nations occidentales qui disent venir en aide aux populations vivant sous le joug des dictatures.
Les opérations-test n’ont pas manqué aux quatre coins du continent noir. De tous petits pays ont été approchés et certains ont cédé à la tentation. A travers la bénédiction des membres de l’Otan, le risque de voir un jour des soldats israéliens participant à l’effort de guerre occidental en Afrique n’est pas du tout négligeable. Les Occidentaux, via leurs médias, se chargeront de faire oublier aux opinions africaines les souffrances de millions de Palestiniens, comme ils ont pu «effacer» de l’histoire de l’humanité la compromission d’Israël avec le régime de l’Apartheid en Afrique du sud.
Il est clair, qu’en même temps que l’avancée d’Israël en territoire arabe est entreprise, l’occident enclenche une nouvelle étape de la méga-opération qui consiste à offrir la planète à l’Etat d’Israël. Elle lui appartient presque entièrement, dirait-on, mais sous couvert de prête-nom. L’objectif est, en fait, de lever le voile et montrer à tous les terriens qui les commande. Les Occidentaux qui appréhendaient peut être une réaction «méchante» de la nation arabe, savent qu’il n’y a désormais rien à craindre de ce côté-là. Alors l’Afrique…
De quoi sera fait l’avenir de l’humanité ? On n’ose pas trop y penser.
Par Nabil G