lundi , 18 janvier 2021

...:
Les Chouhadas nous regardent

La quasi totalité de ce que compte la scène nationale en partis politiques, d’organisation et personnalités ont clairement remis le Parlement européen et sa résolution à leur place. «Campagne tendancieuse », «ingérence dans nos affaires internes», les voix multiples et diverses ont surtout souligné les intentions malsaines d’un occident acquis à la cause sioniste d’«écarter l’Algérie en tant qu’Etat influent dans l’équation géopolitique et en tant que partie et partenaire économique, politique et sécuritaire dans la gestion de l’avenir de la région», disent les voix algériennes. Le timing choisi par les lobbies malfaisants pour s’acharner sur l’Algérie éclaire leurs objectifs et mettent la lumière sur un plan machiavélique qui n’a d’autre but que de semer le chaos dans le pays. «Certaines parties étrangères, avec à leur tête l’ennemi traditionnel qui veut détourner l’attention sur ce qui se passe dans son pays, à savoir le mouvement de protestation des gilets jaunes qui sont exposés aux formes les plus odieuses de répression et de violation des droits de l’Homme», rappelle-t-on. Cela exprime la conscience de la classe politique et intellectuelle algérienne sur les tenants et les aboutissants d’une manigance occidentale qui, en plus de vouloir duper son opinion publique, applique un agenda destructeur imaginé par les officines mondialistes décidées à «polir» toute l’humanité et la mettre à son image. Mais, tout le monde en Algérie sait que le pays du million et demi de martyrs demeurera «fidèle à ses principes inspirés de son histoire civilisationnelle et de sa lutte, des sacrifices de son peuple pour la liberté, la dignité et la souveraineté, a toujours soutenu les peuples opprimés conformément à ses valeurs et ses engagements internationaux». Dans ce propos que reprennent tous les intervenants sur la scène publique, il y a le Sahara occidental qui, ces derniers jours, s’enflamme et les Palestinien sacrifiés par des roitelets sur l’autel du profit et de l’allégeance à une mondialisation qui les détruira tôt ou tard.
La portée internationale de cette agression politique ne fait pas de doute. Et cette conviction est largement partagée par le peuple algérien. Si les stades d’Algérie recevaient leurs publics. On aurait entendu «Palestine Echouhada» scandée par des dizaines de milliers de voix jeunes et décidés à ne pas céder à la pression occidentale. Et ce sont ces jeunes –là qui sauveront l’Algérie.
Par Nabil.G