lundi , 6 juillet 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Prévues pour le mois de septembre prochain</span>:<br><span style='color:red;'>Les dates des épreuves d’EPS (BEM et Bac) pour les candidats libres fixées</span>

Prévues pour le mois de septembre prochain:
Les dates des épreuves d’EPS (BEM et Bac) pour les candidats libres fixées

Les épreuves d’éducation physique et sportive (EPS) pour les candidats libres aux examens du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du Baccalauréat auront lieu respectivement du 1 au 3 septembre 2020 et du 20 au 30 septembre 2020.

«Le ministère l’Education nationale informe les candidats libres aux examens du BEM et du Baccalauréat pour la session 2020 que les épreuves d’éducation physique et sportive (EPS) auront lieu respectivement du 1 au 3 septembre 2020 et du 20 au 30 septembre 2020, et ce, suite au report de ces examens, en application des mesures de prévention contre la propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19)», a indiqué hier un communiqué du ministère l’Education nationale.
Il est à rappeler que le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ouadjaout s’est enquis, la semaine passée à l’Office national des examens et des concours (ONEC) à Kouba, du projet de protocole des mesures de prévention de la pandémie du nouveau coronavirus, prévu dans les centres de déroulement de l’épreuve de l’éducation physique et sportive pour le BEM et le BAC session 2020.
Ce protocole a été élaboré par un groupe de spécialistes et de professeurs en vue de « garantir la santé et la sécurité des candidats à cet examen, compte tenu des risques encourus lors des contacts entre les élèves, appelés également à utiliser les mêmes moyens dans certaines disciplines». Avant l’ouverture des centres, il s’agira de désinfecter les ateliers ainsi que les moyens pédagogiques utilisables, fermer les locaux inutilisés, mettre des bandes adhésives au sol pour baliser les couloirs et respecter la distanciation physique au moyen des tables et des chaises ». Il sera question, selon le protocole, de placarder des affiches sur la prévention adoptée par le ministère de la Santé, mettre à disposition des candidats des petites bouteilles d’eau et prévoir 4 professeurs pour l’encadrement et l’orientation.
Le protocole proposé prévoit le port obligatoire de masques par chaque candidat, la mesure de la température des candidats par les encadreurs, l’exploitation de tous les accès de l’établissement et la dotation des centres en eau et en savon, tout en réservant au préalable les places des candidats.
Il est, selon le protocole, strictement interdit d’enlever les masques au sein des centres d’examen tant pour les candidats que pour les encadreurs, sauf durant les réchauffements et les exercices pratiques, outre la consécration d’un atelier réservé aux signatures des candidats à la fin des examens, à condition qu’il soit en plein air avec séparation des candidats qui doivent désinfecter leurs mains avant la signature. Si l’encadreur relève une température de +37 ou des symptômes de toux, d’éternuement ou autres chez le candidat, le projet de prévention propose de le rassurer et de ne pas entraver le déroulement de l’opération d’accueil et d’orientation du concerné vers la clinique du centre, afin d’effectuer une consultation médicale avec possibilité de reporter l’examen à un autre jour (avant la fin de la période) ou de lui délivrer une décision définitive du médecin relevant du centre. Parmi les orientations contenues dans ce protocole, figure le signalement immédiat de tout cas suspect tout en envoyant, à la direction de l’éducation, un rapport journalier sur les mesures prises par le centre.
Noreddine Oumessaoud