dimanche , 14 août 2022

Les efforts de valorisation de l’image d’Oran

Le tremblement de terre d’une magnitude de 5,1 qui a secoué dimanche soir, la région d’Oran a été bien largement commentée sur les réseaux sociaux. Mais les angoisses et les appréhensions se sont très vite dissipées, laissant place dès le lendemain à l’engouement pour les compétitions et la course aux médailles d’or. On a malheureusement constaté que ce phénomène naturel, pouvant frapper n’importe quel endroit de la planète, a été utilisé de manière honteuse et mensongère par certaines sphères médiatiques pour de nouvelles tentatives de déstabilisation et de manipulation visant à nier et à dénigrer le succès annoncé de la 19éme édition des JM qui se déroule à Oran. Certains journaux du pays voisin sont allés jusqu’à annoncer que le complexe sportif aurait été touché par le séisme et que de grands incendies auraient éclaté dans des unités de la grande zone industrielle pétrochimique d’Arzew. Il faut bien admettre que l’arme de la rumeur et du mensonge est de plus en plus utilisée par ceux qui ne supportent pas l’avancée de l’Algérie sur le terrain de la modernité et de la crédibilité internationale. Certes, dans bon nombre de domaines, il y a matière à critiquer et à remettre en cause les modes de gestion et de fonctionnement encore pénalisés par un ancien système de gouvernance en cours de révision et d’assainissement. Mais nos «mauvaises langues» locales, qui ne préfèrent parler que des «trains qui arrivent en retard», sont bien conscients des succès et des défis remportés sur le terrain du développement économique et social à travers les collectivités locales. Malgré les retards parfois insupportables, malgré les lacunes et les dysfonctionnements dans la prise en charge et le suivi de certains grands projets, malgré les imperfections constatées ici et là, nul ne peut nier l’ampleur des moyens humains et matériels engagés par l’Etat algérien pour répondre aux attentes des citoyens et aux ambitions partagées pour le progrès et la modernité. Certains observateurs ont noté que certaines chaînes de télévision étrangères, qui n’ont pas prononcé un seul petit mot d’information sur les JM d’Oran 2022, ont cru utile de reprendre les fausses nouvelles et les rumeurs alarmantes suite «au séisme qui a touché la capitale des jeux méditerranéens de 2022»… Un indice révélateur d’une certaine volonté de nuire et de porter atteinte aux efforts de valorisation de l’image d’Oran.
Par S.Benali