lundi , 17 mai 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Législatives, économie du savoir, lutte contre le chômage</span>:<br><span style='color:red;'>Les engagements et les attentes du Président</span>

Législatives, économie du savoir, lutte contre le chômage:
Les engagements et les attentes du Président

Le Président Tebboune somme les acteurs des élections législatives à faire montre, lors de la campagne électorale, d’une compétition loyale et de respect de l’éthique de l’exercice politique. C’est tout le sens de la stabilité que le peuple algérien appelle de ses vœux.

Le monde du travail, la nécessité du développement de l’économie du savoir, l’attachement irrémédiable au caractère social de l’Etat auront été les thèmes abordés par le président de la République dans un message adressé aux travailleurs algériens, à l’occasion des festivités marquant la célébration de la Journée mondiale du travail coïncidant avec le 1er mai de chaque année, lu en son nom par le ministre du Travail, Hachemi Djaaboub. En plus de ces thèmes traditionnels en pareilles circonstances, le chef de l’Etat a souligné l’importance des élections législatives du 12 juin prochain. Pour Abdelmadjid Tebboune, «cette échéance est un enjeu vital que relèvera le peuple algérien avec sa volonté libre et souveraine en vue de bâtir des institutions fortes et crédibles».
Le Président Tebboune a assuré «la réunion de toutes les conditions garantissant la régularité et la transparence de cette échéance nationale importante, en sus de la mobilisation de tous les moyens nécessaires pour permettre aux électeurs d’accomplir leur devoir dans un climat de tranquillité et de confiance en l’avenir». En abordant le prochain scrutin dans un message adressé au travailleurs, le chef de l’Etat souligne le rapport qu’il y a entre le politique le social et l’économique. Les trois dimensions sont liées, en ce sens que la stabilité politique participe grandement à l’émergence socio-économique. Cela étant dit, le Président Tebboune somme les acteurs des élections législatives à faire montre, lors de la campagne électorale, d’une compétition loyale et de respect de l’éthique de l’exercice politique. C’est tout le sens de la stabilité que le peuple algérien appelle de ses vœux. M.Tebboune a ainsi appelé le peuple algérien à choisir ses élus ,femmes et hommes, «parmi ceux qui sont dignes de confiance, compétents et parfaitement au fait des affaires publiques, afin de porter haut la voix de la démocratie et de la citoyenneté pour le changement avec la volonté souveraine du vaillant peuple algérien».
La conditionnalité législative ouvrira la voie à la construction effective de la nouvelle Algérie. A ce propos, le président de la République a souligné son attachement à orienter le Gouvernement vers la préservation des emplois en dépit des contraintes induites par la situation épidémiologique, et la régularisation de la situation des titulaires de contrats de pré-emploi. Autant de préoccupations majeures de la société qui n’échappe pas au Président Tebboune qui n’a pas manqué de rappeler les actions menées par l’exécutif pour la préservation de l’emploi et du pouvoir d’achat des Algériens. «Nous nous orientons progressivement vers l’absorption d’un nombre important de nos jeunes chômeurs à la faveur de la mise en place de mécanismes de soutien aux entreprises économiques, appelées à contribuer à la résorption de la main d’œuvre, dans le but de réduire le taux de chômage, à travers des approches en adéquation avec les exigences de l’économie de la connaissance, notamment à travers les start-up et les petites et moyennes entreprises (PME)», a-t-il indiqué, comme pour souligner l’éminence de cueillir les premiers fruits de l’action du gouvernement dans le secteur de l’économie du savoir.
Après avoir salué «les efforts consentis par les entreprises à l’effet de préserver les postes d’emploi et les salaires en dépit de la situation difficile», M. Tebboune s’est félicité de «l’accès de nos jeunes au monde de l’entreprenariat, valorisant leurs capacités à créer des opportunités d’investissement avec ce qu’ils possèdent comme savoir-faire et innovation».
Pour le président de la République, «les prémices de la contribution des jeunes dans la création de la richesse et des emplois commencent à donner les résultats escomptés, ce qui appelle à davantage d’encouragement et d’incitation à adhérer à un mode économique attractif qui prend en charge une partie du chômage que nous nous efforçons par tous les moyens possibles de réduire, parallèlement à la consolidation de la place des travailleurs, particulièrement la classe moyenne et la classe vulnérable». Tout le sens d’un engagement auprès des classes sociales, en besoin de soutien de la part de l’Etat.
Yahia Bourit