mardi , 20 octobre 2020

Les frères Kouninef condamnés à des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme

Le Tribunal de Sidi M’hamed d’Alger a condamné  mercredi les frères Kouninef à des peines allant de 12 à 20 ans de prison  ferme avec la saisie des biens à l’intérieur et à l’extérieur du pays et  des amendes de 8 millions de DA.

Les frères Réda, Abdelkader-Karim et Tarek-Noah Kouninef, ainsi que le  gérant du groupe KouGC, Keddour Ben Tahar, sont poursuivis pour plusieurs  chefs d’inculpation dont “trafic d’influence”, “blanchiment d’argent”,  “obtention d’indus avantages”, “détournement de fonciers et de  concessions”, et “non-respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics”.

Après un procès qui s’est déroulé du 9 au 14 septembre, le Tribunal a  condamné Réda à 16 ans de prison ferme, Tarek-Noah à 15 ans de prison ferme  et Abdelkader-Karim à 12 ans de prison ferme.

Le gérant du groupe KouGC dont les frères Kouninef sont les propriétaires,  Keddour Ben Tahar a quant à lui été condamné à 8 ans de prison ferme.  Les quatre accusés doivent payer une amende de 8 millions de DA chacun, et  leurs biens à l’intérieur et à l’extérieur du pays seront saisis, selon le  verdict prononcé par la juge.

Leur s£ur Souad-Nour Kouninef (en fuite à l’étranger) a été condamnée à 20  ans de prison ferme, avec la saisie des biens à l’intérieur et à  l’extérieur du pays, et une amende de 8 millions de DA. Le Tribunal a  ordonné le lancement d’un mandat d’arrêt international contre elle.

Les autres personnes impliquées dans l’affaire, essentiellement des cadres  des ministères de l’Industrie, de l’Agriculture, des Ressources en eau, de  l’Energie et des Télécommunications ainsi que d’autres secteurs où le  groupe KouGC a obtenu des marchés, ont été condamnés à des peines allant de  18 mois à 3 ans de prison ferme et des amendes allant de 200.000 DA à un  million de DA. La défense a décidé de faire appel du jugement.