mardi , 16 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Un Conseil centré sur les investissements, le commerce et la mine de Ghar Djebilet</span>:<br><span style='color:red;'>Les instructions du président Tebboune aux ministres</span>

Un Conseil centré sur les investissements, le commerce et la mine de Ghar Djebilet:
Les instructions du président Tebboune aux ministres

L’autre important point à l’ordre du jour du Conseil est bien évidemment la mine de fer de Gara Djebilet. Le chef de l’Etat a insisté sur l’importance stratégique du projet en ce qui concerne «les opérations de production, d’exportation et de réduction de la dépendance à l’importation des matières premières».

Le projet de loi sur les investissements, celui relatif aux conditions d’exercice des activités commerciales, le projet Ghar Djebilet et la dotation d’Air Algérie de 16 nouveaux aéronefs ont constitué les principaux points abordés par le Conseil des ministres d’avant-hier. Ainsi, l’examen et le débat autour du projet de la nouvelle loi relative à l’investissement a donné lieu à un report de son adoption. Le président de la République a pris la décision de «poursuivre l’enrichissement du projet de loi au regard de son importance et dans le souci d’assurer sa pérennité, le texte devant être présenté lors d’une réunion spéciale du Conseil des ministres le jeudi 19 mai 2022», souligne un communiqué de la présidence de la République, sanctionnant le réunion du Conseil des ministres.
Pour ce qui concerne le projet de loi relative aux conditions d’exercice des activités commerciales, le chef de l’Etat a préconisé le même traitement de report en invitant le gouvernement à rependre le texte «pour aboutir à une vision claire permettant d’encourager et inciter les opérateurs économiques». Le Président Tebboune a également ordonné l’élaboration d’une «conception globale des différents produits et marchandises importés à travers la révision de la liste des produits interdits à l’exportation tout en les fixant lors de réunions du gouvernement avant leur publication par décret exécutif», lit-on dans le communiqué de la présidence. Cela en sus de la définition de la liste de produits et marchandises interdits à l’importation et le développement d’un système de contrôle des importations.
L’autre important point à l’ordre du jour du Conseil est bien évidemment la mine de fer de Gara Djebilet. Le chef de l’Etat a insisté sur l’importance stratégique du projet en ce qui concerne «les opérations de production, d’exportation et de réduction de la dépendance à l’importation des matières premières». Il a ainsi souligné l’importance de «moderniser le réseau de transport routier conformément à des normes spécifiques pour accompagner le projet et accélérer le lancement de la réalisation de la ligne ferroviaire reliant les wilayas de Tindouf et Bechar». En sus de cette opération essentielle, le Conseil des ministres a approuvé le lancement de la première phase du projet qui représente une source importante de revenus pour le pays et revêt une importance vitale dans l’accélération de la cadence de développement au double plan local et national.
Sur un autre sujet, le Conseil des ministres a accordé à Air Algérie l’autorisation d’acquisition de «15 avions pour l’ouverture de nouvelles lignes notamment vers des pays africains et asiatiques outre l’achat de navires de transport de voyageurs, de marchandises et de céréales», rapporte la même source, soulignant l’approbation d’un nouveau programme des vols d’Air Algérie en prévision de la saison estivale. Ce programme devant être publié par décret exécutif, insiste-on.
Quant au désormais traditionnel exposé des différents projets d’investissement ayant bénéficié d’une levée des obstacles, le médiateur de la République a fait ressortir dans son dernier rapport une augmentation du nombre de projets à 861 sur un total de 915 projets, en hausse de 7 nouveaux projets et 820 postes d’emploi créés. Le nombre total de postes créés s’élève désormais à 34.614 emplois. A ce propos le chef de l’Etat a mis en exergue l’urgence de «tirer des enseignements de la levée des obstacles sur les projets à travers la détermination des problèmes et obstacles ayant conduit au gel afin de les éviter à l’avenir et de s’en servir lors de la révision des textes de loi régissant l’investissement local». Il a, dans le même ordre d’idée, instruit le gouvernement à l’effet d’accélérer l’aménagement et l’organisation des zones industrielles selon une nouvelle vision.
Enfin, le Conseil a abordé le dossier des nouvelles wilayas. A ce propos, le Président a ordonné «la création d’une plateforme permettant de définir les postes en adéquation avec la densité démographique».
Yahia Bourit