mardi , 22 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Accidents de la route</span>:<br><span style='color:red;'>Les jeunes conducteurs pointés du doigt</span>
© OT / Adda

Accidents de la route:
Les jeunes conducteurs pointés du doigt

Les jeunes âgés entre 18 et 25 ans sont de plus en plus responsables des accidents de la route à travers les 12 wilayas de l’ouest. Selon le bilan des activités présenté hier par l’inspection régionale de la police de l’ouest, pas moins de 3462 accidents de la route ont eu lieu. Le facteur humain reste responsable de 98% de ces accidents. Parmi ce facteur humain figure dans 95% des cas, des jeunes âgés entre 18 et 25 ans. Donc, des jeunes ayant des nouveaux permis.

Ce qui reflète que ces jeunes peuvent être la cause à tout moment d’accidents mortels sur les routes surtout avec le non respect du code de la route. De plus en plus de jeunes conducteurs perdent la vie alors qu’ils sont au volant, à la recherche d’une sensation d’adrénaline, ces jeunes n’hésitent pas à dépasser la vitesse autorisée et effectuer des dépassements et des manœuvres dangereuses. Notons, qu’en 2017, le nombre de morts sur les routes a enregistré une augmentation de 16 décès par rapport à 2016. Alors que 4082 blessés ont été également recensés, selon les statistiques de la police de l’ouest. A propos des saisies de drogue, plus de 5 tonnes de kif ont été saisies durant l’année 2017 dans 12 wilayas de l’Ouest du pays, selon le bilan présenté hier. Ce dernier fait état de la saisie de 5198 kg de résine de cannabis, 604 grammes de cocaïne ainsi que 80073 gélules psychotropes dans des wilayas relevant de la compétence de l’inspection régionale. Les saisies de drogue ont enregistré une grande baisse par rapport à 2016.
En effet, près de 20 tonnes de kif plus de 100.000 gélules psychotropes avaient été saisies en 2016. Cette baisse est due selon les responsables de la police de l’ouest au renforcement des mesures de sécurité au niveau des frontières ouest, en admettant qu’il existe des brèches du côté de la wilaya de Naâma, alors que dans la wilaya de Tlemcen, la surveillance des frontières a été renforcée pour faire face aux trafiquants de drogue. Les mêmes services ont enregistré également, 21 interventions dans les stades de l’ouest du pays avec l’arrestation de 138 personnes dont 102 déférées devant la justice.
Il a été relevé également, pour ce qui est de la violence dans les stades, 90 blessés et 31 véhicules endommagés. Plusieurs défaillances ont été relevées par la police dans ce cadre au niveau des structures et la gestion des événements. Par ailleurs, les services de la police d’urbanisme et de l’environnement, ont enregistré durant la même période, 2510 infractions à l’environnement au niveau des 12 wilayas et 2801 autres affaires liées à l’urbanisme. Pour ce qui est des activités de la police judiciaire, il a été enregistré une amélioration de 8% en matière de traitement des affaires, 44.224 affaires ont été enregistrées dont 36957 ont été traitées. Durant la même période, 316 véhicules ont été volés dont 200 ont été récupérés, 621 motocycles ont été également dérobés. La police a réussi la récupération de 224. Les services de police dans les 12 wilayas du pays, ont enregistré 1083 crimes entre économiques et financiers.
Les crimes à caractère économique, sont liés au détournement et dilapidation de deniers publics, les crimes commerciaux, la contrebande, la contrefaçon monétaire, les infractions douanières ainsi que les transactions frauduleuses et l’évasion fiscale. Les affaires d’ordre financier, ont trait au faux et usage de faux, escroquerie, circulation de fausse monnaie, atteinte aux droits intellectuels, corruption, falsification de voitures ainsi que l’émission de chèques sans provision. Par ailleurs, 78415 appels ont été enregistrés à l’ouest du pays sur le numéro vert «15.48» et celui d’urgence «17» et 11779 appels au numéro «104».
Fethi Mohamed