vendredi , 25 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Ligue Une - 24e journée -USM Bel Abbés 0 - NA Hussein Dey 1</span>:<br><span style='color:red;'>Les locaux méconnaissables !</span>
© Ouest Tribune

Ligue Une - 24e journée -USM Bel Abbés 0 - NA Hussein Dey 1:
Les locaux méconnaissables !

Dire que l’argent ne fait pas le bonheur. C’est ce qu’on peut dire, au sujet des joueurs belabbésiens, qui durant leurs réclamations de leurs dus, jouaient bien, et enchainaient des victoires.

Avant ce rendez-vous du NAHD, les camarades de Zouari ont reçu deux mois de salaires et leurs 40 millions de prime de qualification, au dernier carré de la coupe d’Algérie. Résultat : une quatrième défaite à domicile, de la saison et un rendement des plus médiocres. Pourtant, et dès le coup d’envoi, donné par l’arbitre Bouzerar, ce sont les locaux qui ont maitrisé leur sujet, avec une nette domination des protégés de Chérif El Ouazzani. La première action est celle de Zouari, dans la septième minute qui voit sa tentative sauvée en corner, par le défenseur Laribi.
La minute suivante, on assistait au chef-d’œuvre signé par Tabti, qui efface deux défenseurs d’une roulette et sert Zouari. Mais ce dernier loupa son tir. Puis, encore un ratage de Zouari, quand il fut servi par Abdelli à la 16’. Et comme l’adage du football dit, que lorsqu’une équipe rate, elle encaisse, c’est ce qui est arrivé à la 23’ de jeu, sur une retournée de Khacef, dans une défense toujours statique, et ouvrit le score pour Hussein Dey. Son coéquipier Ouertani a failli doubler la mise à la demi-heure de jeu, si ce n’était l’intervention efficace du portier local, Toual Athmane. 37’, Tabti donne le cuir à Abdelli, mais le centre de ce dernier ne trouva pas de preneur, vu l’absence des attaquants Belahouel et Bouguelmouna, ainsi que Zouari, qui furent le maillon faible de Bel Abbés. Après le repos, les gars de la Mekerra durcirent le thon, mais leur domination était stérile, alors qu’en face, les poulains de Dziri Bilel se sont repliés tous en défense. Les balles hautes ont beaucoup aidé le portier du NAHD Merbah. 55’, action de Bouguelmouna et le gardien Merbah sauve l’équipe de justesse. Ce dernier s’illustra en fin de match, en sauvant son équipe devant Bouguelmouna, (90’), et Seguer dans la seconde minute du temps additionnel.

B. Didéne