dimanche , 7 mars 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Sa sortie médiatique a mis un terme aux mensonges des milieux haineux </span>:<br><span style='color:red;'>Les messages du président Tebboune</span>

Sa sortie médiatique a mis un terme aux mensonges des milieux haineux :
Les messages du président Tebboune

Avec cette sortie médiatique, le chef de l’Etat a donc remis les pendules à l’heure, répondu aux détracteurs de l’Algérie, rassuré les Algériens et confirmé le cap des réformes engagé depuis son élection à la présidence de la République.

Les quatre tweett du président de la Républiques, largement repris par les médias nationaux ont mis un terme à toutes les spéculations entretenues par des officines haineuses, dont l’objectif caché est de nuire à l’Algérie, voir provoquer son effondrement. Il y a lieu de préciser que dans son allocution, le chef de l’Etat a sérié tous les sujets d’intérêt national. De la rentrée scolaire à la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, il a démontré dans le style qu’on lui connaît désormais que le pays n’a pas souffert d’un quelconque déséquilibre. Le mois passé pour des soins en Allemagne n’a donc pas affecté le fonctionnement normal de l’Etat algérien dans tous les secteurs. Ce rappel du président de la République qui, soit dit en passant, a mis en exergue qu’il suit l’évolution des dossiers jours par jour, voir heure par heure, est certes destiné à l’opinion nationale pour le rassurer, mais également aux milieux hostiles qui distillaient les pires rumeurs sur son état de santé, que leur objectif de monter les Algériens contre leur Etat n’a pas été obtenu. Et pour cause, les millions d’algériens qui ont visionné les vidéos plusieurs fois, ont compris le sens du message présidentiel. Les ennemis de l’Algérie, tapis dans l’ombre derrière leurs ordinateurs ont, eux, compris que cette bataille a été remportée par l’Algérie. Au regard des réactions sur les réseaux sociaux, force, en effet, est de constater le nombre impressionnant de messages de soutien et de sympathie à l’endroit du président de la République.
A cette première défaite des milieux hostiles à l’Algérie, il faut ajouter la détermination du chef de l’Etat de ne pas dévier du programme tracé au lendemain de son élection à la tête du pays. Abdelmadjid Tebboune a clairement annoncé sa ferme intention de poursuivre son œuvre réformatrice des institutions de la République. En effet, il a dit avoir donné des instructions pour la finalisation de l’avant-projet de loi électorale. En évoquant un délai rapproché, entre une semaine et dix jours, M.Tebboune donne un signale fort, à ceux qui ont tablé sur un recul sur ses intentions en matière de réhabilitation de la pratique politique en Algérie. L’évacuation définitive du rêve de transition, synonyme de grande fragilisation de l’Algérie en ces temps d’incertitudes aux frontières du pays, est également ferme et sans nuance.
Et à propos de la situation régionale, le Président Tebboune, qui a fortement affirmé que l’Algérie est bien plus forte que ne le pense certains, a mis en exergue la puissance de réponse de l’Algérie lorsque les circonstances l’exigent et indiqué que ce qui est arrivé récemment était du reste attendu. Un autre message à l’adresse des officines qui planifient la perte de l’Algérie. Il est on ne peut plus clair et l’on peut résumer en une phrase : la normalisation des relations entre Rabat et Tel-Aviv ne surprend pas, puisqu’elle était déjà dans les prévisions de l’Algérie. Comprendre par là que cette option était déjà sur la table et l’Algérie saura adopter la bonne attitude vis à vis de ce développement de la situation aux frontières ouest du pays.
Cela pour dire que le pays est loin d’être démuni et le président de la République l’a expliqué avec des propos justes, cohérents et limpides.
Avec cette sortie médiatique, le chef de l’Etat a donc remis les pendules à l’heure, répondu aux détracteurs de l’Algérie, rassuré les Algériens et confirmé le cap des réformes engagé depuis son élection à la présidence de la République.
Yahia Bourit