lundi , 17 mai 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Ils ont un Week-end politique chargé </span>:<br><span style='color:red;'>Les partis de l’Alliance présidentielle en ordre de bataille</span>
© D.R

Ils ont un Week-end politique chargé :
Les partis de l’Alliance présidentielle en ordre de bataille

La rencontre de samedi prochain marquera donc le début d’une mobilisation inédite dans les annales de l’activisme politique en Algérie. Au plan organique, cette rencontre viendra couronner des rendez-vous partisans importants des formations politiques composant l’alliance présidentielle.

Les quatre formations de l’Alliance présidentielle ont convenu de se voir ce samedi au siège du FLN. Il sera question de non seulement faire le point sur le degré de préparation des uns et des autres, mais visiblement aussi, de réaliser une grande démonstration de force, histoire de démontrer que les trois candidats à la candidature déjà déclarés, Ali Benflis, Ali Ghediri et Abderezak Makri, ne font pas le poids. Il faut dire que le propos, mardi dernier du coordinateur de l’instance de direction du FLN, Mouad Boucharbe, annonçait clairement une « puissance de feu » au delà de tout entendement sur la scène nationale et dans l’histoire récente de l’Algérie. Le FLN ne fait ni plus, ni moins que de battre le rappel de l’ensemble de ses cadres, même ceux qui sont en rupture de ban avec le parti pour qu’ils rejoignent la nouvelle instance de direction de la campagne électorale. Les concurrents du président de la République, s’il venait à se porter candidat, auront face à eux, un «monstre politique» et une machine électorale d’une efficacité sans doute insoupçonnable.
La rencontre de samedi prochain marquera donc le début d’une mobilisation inédite dans les annales de l’activisme politique en Algérie. Au plan organique, cette rencontre viendra couronner des rendez-vous partisans importants des formations politiques composant l’alliance présidentielle. Il faut savoir, à ce propos, que le RND réunit aujourd’hui et demain son Conseil national à la Mutualité des matériaux de construction à Zeralda. Cet épisode de l’année politique du RND sera, de loin, le plus important, en ce sens que le parti qui a déjà exprimé son soutien à une candidature du chef de l’Etat, prendra acte de l’engagement très actif du FLN, depuis mardi dernier.
Son secrétaire général, Ahmed Ouyahia, animera samedi une conférence de presse au siège du parti. L’on saura les moyens humains que mettra le RND au service de la campagne électorale, emboîtant le pas au FLN qui a vu très grand.
Dans le même temps, le MPA de Amara Benyounes tiendra, lui aussi, une session de son Conseil national à l’hôtel Ryad à Sidi Fredj. Tout amène à penser que le MPA demandera officiellement la candidature du président de la République. A côté de ces deux formations de l’alliance présidentielle, TAJ de Amar Ghoul convoquera, lui aussi son Conseil national. La confirmation du soutien au président de la République y sera confirmée.
Ces trois activités organiques convergeront pour donner une démonstration de force «exceptionnelle» des partis du pouvoir au service de la candidature du président de la République. «Nous sommes tous tenus de défendre le programme du président Abdelaziz Bouteflika, un programme devenu une référence dans la construction de l’Etat et une réalité indéniable», a affirmé le coordinateur de l’instance dirigeante du FLN.
Nadera Belkacemi