dimanche , 28 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Rafle/Tournoi national U 21 et seniors - D/M Trouville - Oran  </span>:<br><span style='color:red;'>Les U21 féminines du club  RE Oran se distinguent</span>
© Ouest Tribune

Rafle/Tournoi national U 21 et seniors - D/M Trouville - Oran :
Les U21 féminines du club RE Oran se distinguent

La ligue oranaise de rafle et Billard, en collaboration avec la fédération nationale de la discipline, (FARB), a organisé durant deux jours, le weekend passé, le 3e tournoi national en triplette et doublette.

Cette compétition nationale, qui a concerné les U21 et seniors, s’est déroulée à la salle omnisports ‘’Hachemi Hantaz’’ de Trouville, à Ain El-Turck, (Oran). Ont pris part au concours près 100 athlètes, qui ont représenté 16 clubs des ligues d’Oran, Alger Chlef, Sétif, Mostaganem, Ouargla, Biskra et Batna. Il est à rappeler, que Le championnat national de cette discipline est composé de cinq tournois. Le premier s’est déroulé à Alger et le deuxième à Chlef. Les meilleurs seront qualifiés pour la phase finale, pour disputer le titre national. La participation des U 21, entre dans le cadre de la préparation des JM de 2021, tandis que les seniors le seront pour les championnats du monde, prévus en février 2019 en Argentine. S’agissant des résultats, les athlètes de l’équipe nationale ont dominé la compétition. Chez le U 21 filles, l’internationale du club d’Oran REO, Boukarnafa Djihène avec sa coéquipière, Serhani Fatma ont dominé leur catégorie, et remportent la première place. Ce club d’Oran est drivé, pour les féminines par Boukarnafa Bessma, qui est en même temps DTW de la ligue, et par Brahimi Saïd pour les garçons. Le club Rajaa Riadhi Oran, (REO) présidé par Moncer Arezki, commence à se frayer un bon chemin, et après une année d’existence, détient déjà un titre national et finaliste de la coupe d’Algérie. En plus de cela, une de ses athlètes, Boukarnafa Djihène est internationale, vice championne d’Afrique à deux reprises, en triplettes et en individuel aux JAJ de 2018. On notera, que la ligue oranaise de la discipline est présidée par Aissa Kendouci, un cadre de la DJS. Ce dernier dira : « On attend incessamment l’agrément de notre ligue, puisque toutes les démarches ont été faites. L’idée de la création  d’une ligue à Oran, est venue avec l’autre cadre de la DJS, Boukarnafa Bessma, spécialiste du rafle et billard, qui activait à Sétif, vu l’absence de cette discipline à Oran. On a alors lancé club, le REO, qui active actuellement, et qui commence à se faire connaitre, grâce à Boukarnafa Djihene, deux fois vice championne d‘Afrique. Aujourd’hui, d’autres clubs sont affiliés à la ligue entre autres, Noudjoum El Hamri, ADPSFO, REO, AS Plateau, AS Choupot et le club de O/Tlelat, et on envisage l’affiliation d’autres clubs. Notre seul problème, c’est le manque de moyens dont des salles adéquates ». Pour sa part l’internationale, Djihene Boukarnafa, qui s’est adjugée la première place en doublette, n’a pas caché sa satisfaction :  « Je suis internationale, médaillée d’argent aux jeux africains de la jeunesse d’Alger, en plus d’un titre engrangé, lors d’une compétition nationale cette année. Pour cette compétition nationale, on a concouru deux fois, pour arriver en finale, qu’on a remporté haut la main. Ce titre me motivera encore plus pour préparer les JM de 2021. Au sein de mon club REO, il y a une réelle envie, de faire beaucoup de choses de la part des responsables et des entraineurs, mais les moyens, font défaut. Il nous faut des salles spécialisées, pour les entrainements ». Il est à noter, que chez les seniors, dames et messieurs, les clubs de Sétif ont dominé ce tournoi, pour s’emparer des premières places, tandis que chez les U21 garçons, c’est la ligue de Chlef qui s’est emparée du podium.
B.Sadek