vendredi , 27 novembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Mostaganem</span>:<br><span style='color:red;'>Les vendeurs informels évacués du marché «Aïn Sefra»</span>

Mostaganem:
Les vendeurs informels évacués du marché «Aïn Sefra»

Les services de la sûreté de wilaya de Mostaganem ont procédé, jeudi, à l’évacuation des vendeurs informels du marché quotidien «Aïn Sefra», sis au centre-ville de Mostaganem, dans le cadre des mesures de prévention contre la propagation du Covid-19, a-t-on constaté.

Les policiers ont entamé cette opération très tôt jeudi, en mettant en oeuvre un plan obligeant les opérateurs, activant au sein de cet espace commercial très fréquenté, à appliquer les mesures de prévention contre la propagation de la pandémie, notamment celles du port du masque de protection, du respect de la distanciation corporelle et de la disponibilité des produits stérilisants et désinfectants. En outre, les vendeurs informels ont été évacués des trottoirs et par conséquent dégagé la voie publique encombrée de manière anarchique et sans scrupule pour les mesures sanitaires prônées par les pouvoirs publics locaux.
Le chef de la sûreté de wilaya de Mostaganem, le commissaire divisionnaire Hamouni Mahmoud a indiqué, à l’APS en marge de cette opération, que les forces de l’ordre ont mené, durant la période du 11 au 18 novembre en cours, un contrôle de l’application des mesures préventives au niveau de 875 espaces commerciaux à l’intérieur du territoire de compétence, soulignant que 9.079 opérateurs économiques ont fait l’objet de contrôle depuis le mois d’avril dernier. Selon le même responsable, pas moins de 5.916 dossiers d’infractions aux mesures de prévention ont été transférés à la justice durant la même période, dont 706 durant la semaine en cours, notant que 1.722 véhicules et motos ont été mis en fourrière, dont 36 de ces embarcations depuis dimanche dernier pour, entre autres, le port du masque de protection (5.602 infractions depuis avril et 669 la semaine écoulée).
D’autre part, plus de 12.000 campagnes de sensibilisation ont été menées par les services de police sur ces mesures de prévention, depuis le 2 avril dernier (1.115 opérations dernièrement), selon la même source.