mardi , 19 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>FOOT/QUALIF. MONDIAL-2022 / NIGER-ALGÉRIE 0-4</span>:<br><span style='color:red;'>Les «Verts» déroulent encore avant un novembre décisif</span>

FOOT/QUALIF. MONDIAL-2022 / NIGER-ALGÉRIE 0-4:
Les «Verts» déroulent encore avant un novembre décisif

Sans trembler, l’équipe nationale de football a une nouvelle fois fait parler son arme offensive, en battant avec autorité le Niger (0-4), mardi au stade Seyni- Kountché à Niamey, en match comptant pour la 4e journée (Gr. A) des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Comme ce fut le cas lors du premier match, disputé vendredi à Blida (6-1), le Niger a entamé la rencontre tambour battant, se procurant deux occasions dangereuses au bout de cinq minutes de jeu seulement. Plus volontaires, les joueurs du sélectionneur français Jean-Michel Cavalli ont voulu dès le début mater les «Verts», mais leurs tentatives ont échoué par manque de lucidité devant les buts. La première action côté algérien a été l’oeuvre de Bounedjah (17e), dont la reprise de la tête n’a pas trouvé le cadre. Trois minutes plus tard, le capitaine Riyad Mahrez a trouvé la faille (20e).
Servi sur un plateau dans la surface de réparation par Bounedjah, Mahrez ne s’est pas fait prier pour signer son 25e but en sélection. Une ouverture du score qui a permis aux champions d’Afrique de rentrer dans le match, en étant plus incisifs en attaque, devant une équipe nigérienne dont le rythme a baissé d’un cran. Face aux offensives algériennes, la défense du «Mena» a une nouvelle fois cédé.
Le défenseur central Aïssa Mandi est monté aux avant-postes pour corser l’addition (27e), signant au passage son troisième but sous le maillot national. Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a concocté un schéma tactique tourné vers l’attaque à outrance, avec la présence de quatre éléments à vocation offensive : Mahrez, Belaïli, Slimani et Bounedjah.

LE NIGER REND LES ARMES

Après la pause, les locaux ont été cueillis à froid, en concédant un troisième but signé Ismaël Bennacer (47e) sur une remise du rentrant Sofiane Feghouli. Une réalisation qui a définitivement mis fin aux espoirs du Niger de revenir dans le match. Belmadi a apporté un changement tactique en repassant au 4- 4-3, avec l’incorporation en cette seconde période de Benayada à la place d’Atal et Feghouli à la place de Slimani. Dominateurs, les Algériens ont pris le contrôle de la partie, ce qui leur a permis de dérouler et planter une quatrième banderille par l’entremise de Baghdad Bounedjah (54e), qui allait être remplacé plus tard pour blessure.
Les Algériens, qui auraient pu marquer d’autres buts, ont géré la suite du match à leur avantage, jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre sénégalais Issy Sy. A noter que le sélectionneur Djamel Belmadi a apporté deux changements par rapport au match de vendredi, en titularisant le milieu offensif Youcef Belaïli et l’attaquant Islam Slimani, en remplacement respectivement de Sofiane Feghouli et Saïd Benrahma. Il s’agit de la première victoire à l’extérieur pour les Algériens après trois nuls de suite en matchs officiels : Zambie-Algérie (3-3) et Zimbabwe- Algérie (2-2) dans le cadre des qualifications de la CAN-2021 et récemment face au Burkina Faso (1-1) à Marrakech. Avec cette victoire, l’Algérie parvient à atteindre la barre de 31 matchs de suite sans défaite et revient à six rencontres de l’Italie, dont la belle série d’invincibilité de 37 rencontres a pris fin mercredi dernier face à l’Espagne (1-2) à Milan, en demi-finales de la Ligue des nations.
A l’issue de ce résultat, l’Algérie reprend sa position de leader, conjointement avec le Burkina Faso, vainqueur lundi à Marrakech de Djibouti (2-0), avec 10 points chacun. Le Niger, officiellement hors-course, suit derrière à la 3e place (3 pts), alors que Djibouti ferme la marche avec 0 point. Lors de la 5e et avant-dernière journée, prévue les 11 et 12 novembre, l’Algérie se déplacera pour affronter Djibouti, alors que le Burkina Faso recevra le Niger. L’ultime journée, prévue également en novembre, verra les «Verts» recevoir le Burkina Faso, leur concurrent direct, dans un match décisif pour la qualification au 3e et dernier tour (barrages), en mars 2022.