lundi , 17 mai 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Lutte antiterroriste</span>:<br><span style='color:red;'>L’expérience algérienne saluée par les Etats-Unis</span>

Lutte antiterroriste:
L’expérience algérienne saluée par les Etats-Unis

Le sous-secrétaire adjoint américain à la Défense, chargé des Affaires africaines Alan Patterson, a affiché mardi à Alger, le souhait des Etats-Unis de mettre à profit l’expérience algérienne dans la lutte antiterrorisme, afin de contribuer à la sécurisation et la stabilisation dans la région et dans le monde.

Patterson qui s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, en marge des travaux du 8ème dialogue militaire Algero-américain, a exprimé, dans une déclaration à la presse à l’issue de cet entretien, le souhait des Etats-Unis de mettre à profit l’expérience algérienne dans ce domaine afin de contribuer à la sécurisation et la stabilisation dans la région et dans le monde. Ainsi, il a salué «le niveau d’expérience de l’Algérie et son leadership en matière de lutte contre le terrorisme».
De son côté, M. Messahel a mis en avant l’importance que l’Algérie et son président Bouteflika accordent au renforcement des relations avec les Etats-Unis, notamment la coopération dans le domaine militaire.
Le ministre des Affaires étrangères a indiqué aussi que les entretiens qu’il a eus avec M. Patterson sur la coopération bilatérale en matière de renforcement de la lutte contre le terrorisme, que ce soit sur le plan bilatéral, dans le cadre des Nations Unies ou au niveau du Forum mondial de lutte contre le terrorisme, «ont été bénéfiques».
Il a ajouté également avoir évoqué la situation prévalant dans la sous-région, notamment en Libye, au Mali et dans le Sahel.
Les entretiens ont été une occasion pour examiner l’approfondissement de cette relation «qui existe depuis longtemps et d’échanger les points de vue entre des deux parties sur la situation dans la sous-région».
Les travaux du 8ème dialogue militaire algéro-américain, se poursuivent à huis clos. Cette session intervient dans une conjoncture marquée par les conflits dans la région. Les Etats-Unis ont toujours considéré que l’Algérie comme un partenaire important et capable dans cet effort, tout en réjouissant de poursuivre l’échange sur la lutte contre le terrorisme avec l’Algérie afin d’élargir et d’approfondir davantage notre coopération.
L’Algérie et les Etats-Unis d’Amérique ont, soulignons-le, convenu de tenir à Alger au mois de juin 2018 la cinquième session du Dialogue stratégique bilatéral sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Cette décision a été prise à l’occasion des entretiens qui ont eu lieu au siège du MAE entre le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel et le coordonnateur-adjoint de la lutte contre le terrorisme au Département d’Etat américain, Mme Alina Romanowski, qui effectue une visite de travail en Algérie, précise la même source. L’Algérie a toujours été en faveur des actions communes avec ses partenaires africains ou autres pour intensifier la lutte antiterroriste. Des instruments importants ont été instaurés dans ce sens. C’est le cas de la Convention africaine sur la prévention et la lutte contre le terrorisme, signée à Alger en 1999.

Alger: Noreddine Oumessaoud