samedi , 24 juillet 2021

L’heure est grave

Un début d’engouement certain est observé ces derniers temps pour la vaccination contre la covid-19. En effet un peu partout sur le territoire national, les vaccinodromes et autres chapiteaux implantés à cet effet, dans les places publiques au centre des grandes villes du pays, sont carrément pris d’assaut aux premières heures de la journée par les citoyens désireux se faire vacciner.
Une prise de conscience salutaire face à la dégradation de la situation sanitaire ces dernières semaines où le nombre des contaminations et celui des décès ne cesse de monter et d’inquiéter.
Avec plus de 1000 cas par jour et des décès à deux chiffres, le pays est clairement entré dans cette troisième vague très redoutée. On y est sans savoir comment tout cela va se développer et quelles seront les conséquences sur notre pays. Déjà les structures hospitalières n’arrivent plus à faire face au flux incessant des malades qui déferlent sur ces structures. D’ailleurs les citoyens ne sont plus pris en charge et sont invités à suivre leur traitement chez eux. Cette saturation des hôpitaux et autres structures sanitaires était la chose et le scénario les plus craints depuis la reprise des cas de contamination. Malheureusement, cette situation n’a pu être évitée et les avertissements des spécialistes n’ont rien pu changer dans le comportement de bon nombre de citoyens.
Il faut dire que depuis maintenant plusieurs mois, les citoyens ne se plient plus aux recommandations des médecins et n’observent plus, ou que très rarement, les gestes barrières. Un état de fait qui s’est compliqué davantage avec l’apparition de nouveaux variants dont le très contagieux variant Delta qui a chamboulé toute la donne, pas uniquement en Algérie, mais partout dans le monde, y compris dans les pays où la vaccination est très avancée, mais qui doit aujourd’hui atteindre au minimum les 90% de la population, à cause justement de cette autre mutation du virus.
Des développements qui nous rappellent que la situation est critique, et qu’elle ressemble de très près à ce que nous avons vécu au tout début de l’apparition de la pandémie. Raisons impérieuses qui doivent nous pousser à plus de vigilance avec une observation et un respect strict des gestes barrières, notamment le port du masque, mais aussi à aller se faire vacciner au plus vite pour se prémunir et prémunir tous les êtres qui nous sont chers, car l’heure est vraiment grave et ne supporte aucun relâchement.
Par Abdelmadjid Blidi