vendredi , 27 novembre 2020

...:
L’heure est grave

La pandémie du Covid-19 a repris de plus belle. Les cas de contamination à travers le monde connaissent une recrudescence estimée bien plus supérieure à celle connue pendant les mois de mars-avril derniers. L’Europe reste à ce jour le continent le plus touché et les mesures de prévention pour arrêter la propagation du virus se multiplient dans pratiquement tous les pays du vieux continent.
Mais le retour en force de ce maudit virus ne se limite pas qu’à cette seule partie du monde, puisque un peu partout les chiffres sont inquiétants. En Algérie et après une très longue accalmie, il semble bien que la situation est en train d’évoluer, et malheureusement, dans le mauvais sens.
Les politiques comme les scientifiques commencent déjà à tirer la sonnette d’alarme et à avertir quant à un quelconque relâchement dans le respect des mesures barrières, qui ont grandement contribué ces derniers mois, à faire reculer la pandémie. Une situation qui a placé notre pays parmi les bons élèves dans la lutte contre le virus et permis à nos structures sanitaires de tenir le coup et ne pas basculer dans la hantise de la saturation des lits au niveau des hôpitaux du territoire.
Mais la tendance baissière qui a duré plusieurs mois, semble céder la place, ces dernières semaines, à une courbe haussière qui commence à inquiéter. Ainsi le gouvernement à travers le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a lancé un appel solennel aux citoyens pour faire preuve de la plus grande vigilance face au virus. «La situation dans notre pays, et après une maîtrise de la situation sanitaire et l’enregistrement de résultats forts encourageants, montre aujourd’hui des signes perceptibles de relâchement, lesquels suscitent la crainte d’une résurgence de cas de clusters et doivent inciter, non seulement à la prudence, mais surtout à une plus forte mobilisation et un engagement de tous pour freiner la propagation du coronavirus … ainsi, c’est à travers une plus forte détermination de respecter toutes les consignes et mesures sanitaires de prévention et de protection que nous pourrons vaincre cette crise sanitaire. Les gestes barrières, particulièrement le port du masque de protection, la distanciation physique et l’hygiène des mains, doivent continuer à être scrupuleusement respectés ».
La mise en garde du gouvernement est très claire et notre pays ne veut pas revivre les détresses du printemps dernier, d’autant plus que le personnel médical, sur le pont depuis plusieurs mois, a fait face sans relâche à la gravité de cette pandémie et connaît une fatigue physique et psychique qui compliquera sa capacité à faire face à une deuxième vague de la pandémie.
La solution est entre les mains des citoyens qui doivent faire preuve de plus de civisme et se conformer strictement à l’observation des gestes barrières au premier desquels vient le port du masque et la distanciation physique.
Par Abdelmadjid Blidi