lundi , 6 juillet 2020
<span style='text-decoration: underline;'>ASMO | Alors que l’avenir du championnat est encore incertain </span>:<br><span style='color:red;'>L’inquiétude gagne les asémistes</span>

ASMO | Alors que l’avenir du championnat est encore incertain :
L’inquiétude gagne les asémistes

Les dirigeants de l’ASMO qui ont tout d’abord bien accueilli un premier temps la décision prise par le bureau fédéral qui consiste à la poursuite de la saison actuelle, ont fini par se ranger ou à se mettre au diapason, avec tous les autres clubs qui souhaitent une année blanche.

En effet, El Djemia a rejoint les voix qui se sont élevées pour demander l’annulation de la saison et ce, après les deux réunions qui ont regroupé Medouar, le président de la LNF, avec les clubs de l’ouest et avec les clubs de l’est. L’accession qui fait rêver les asémistes depuis quatre années, ne pourrait donc se réaliser cette saison. La crise financière qui asphyxie le club, annihile tout espoir de relever la tête, de même que le club ne peut assurer le protocole sanitaire exigé par la FAF en cas de reprise. Maintenant, à l’instar des autres clubs, l’ASMO insiste auprès de l’instance fédérale de la LFP pour se fixer sur la suite à donner quant à la reprise de la compétition officielle. Les Oranais exigent une réponse  définitive après plus de trois mois de confusion. Les asémistes veulent avoir une vision claire afin de se projeter et surtout se préparer pour la nouvelle saison. Tout le monde s’accorde à dire que poursuivre la compétition officielle, serait une mission compliquée. Tout d’abord, les clubs craignent pour la santé des joueurs et la difficulté d’appliquer le protocole médical. Ajouté à cela, le temps court qui ne permettra pas de liquider les matches restants et du coup, préparer la nouvelle saison. Sur le plan financier, il n’est pas à écarter que l’ensemble des clubs vont être pénalisés. La position actuelle de la direction du club de Medina Jadida, est désormais connue comme d’ailleurs celle des autres clubs des ligues Une et Deux qui soutiennent l’arrêt des compétitions. Même si certains ne sont pas d’accord, dans la bâtisse d’El Djemia, l’ensemble des joueurs estiment qu’il est préférable d’arrêter le championnat et de penser beaucoup plus à la saison prochaine. Mais le fait que les hautes instances sportives nationales n’ont toujours pas pris de décision définitive concernant le sort de l’actuel exercice sportif 2019-2020, les joueurs de l’ASMO commencent sérieusement à s’inquiéter et la lassitude prend le dessus. Même s’ils continuent à s’entrainer en solo, les asémistes s’ennuient fortement et craignent que tous leurs efforts consentis ces derniers trois mois, ne partent en fumée.

B.Sadek