lundi , 12 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>IBRAHIM MERAD</span>:<br><span style='color:red;'>Mobilisation d’importantes affectations financières en faveur des zones d’ombre en 2021</span>

IBRAHIM MERAD:
Mobilisation d’importantes affectations financières en faveur des zones d’ombre en 2021

L e Conseiller du Président de la République, chargé des zones d’ombre, Ibrahim Merad a annoncé, jeudi depuis Chlef, la mobilisation d’importantes affectations financières au titre de la loi de finances 2021 pour la prise en charge optimale des préoccupations des habitants de ces régions. Dans une déclaration à la presse en marge d’une visite effectuée dans les zones d’ombre à Chlef, M. Merad a annoncé que «d’importantes affectations financières seront mobilisées en faveur des zones d’ombre au titre de la loi de finances 2021 pour la prise en charge optimale de ces régions».

«La garantie des ressources financières et la définition minutieuse des priorités et besoins des zones d’ombre contribueront à la prise en charge de toutes les préoccupations soulevées notamment en ce qui concerne les projets de raccordement au réseaux d’électricité et de gaz outre l’approvisionnement en eau potable, les réseaux d’évacuation sanitaire et l’amélioration des secteurs de l’Education et de la Santé», a-t-il souligné. A ce propos, le même responsable a fait savoir que le Président de la République accordait un intérêt majeur à ce programme visant à éradiquer les zones d’ombre en améliorant les conditions de vie du citoyen à travers tout le territoire national. Le Conseiller du Président de la République a donné des instructions aux responsables locaux et aux services concernés pour trouver des solutions réelles et concrétiser, ainsi, la majorité des projets et des opérations de développement dans les plus brefs délais. M. Merad s’est rendu, dans le cadre de sa visite, dans des zones éloignées dans cinq communes à savoir: El-Hnichet (commune de Sobha), Soualhia (Taougrite), Nouasria (Dahra), Bousedjel (El Marsa) et Chéaala (Sidi Akkacha). Par ailleurs, le Conseiller du Président et le wali de Chlef, Lakhdar Seddas, ont écouté les préoccupations des habitants de ces zones et des régions avoisinantes ayant bloqué la voie au convoi officiel pour exprimer leur mécontentement tout en soulevant une série de revendications que le premier responsable de la wilaya a promis de prendre en charge. A rappeler que la wilaya de Chlef compte 353 zones d’ombre au niveau desquelles plusieurs projet de raccordement aux voiries et réseaux divers (VRD) ont été lancés, outre l’ouverture de plusieurs sentiers ruraux sinueux pour désenclaver ces régions.