jeudi , 22 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Suite à la difficulté et la complexité de l’opération de greffe cardiaque qu’il doit effectuer</span>:<br><span style='color:red;'>Mohamed Bouakel bénéficie d’une prise en charge à l’étranger</span>
© D.R

Suite à la difficulté et la complexité de l’opération de greffe cardiaque qu’il doit effectuer:
Mohamed Bouakel bénéficie d’une prise en charge à l’étranger

Le secrétaire général de la wilaya d’Oran, représentant du wali d’Oran, a rendu visite hier au jeune Bouakeul Mohamed dit «Abou Anas» au niveau du service de chirurgie cardiaque de l’Etablissement Hospitalier universitaire d’Oran (EHU). Une décision de prise en charge à l’étranger a été remise au concerné suite à la difficulté et la complexité de l’opération de greffe cardiaque qu’il doit effectuer dans les semaines à venir, selon un communiqué de la wilaya.
Le cas de Mohamed Bouakeul a été suivi de près par le Ministre de l’Intérieur et des collectivités locales M. Bedoui, le wali d’Oran M. Mouloud Chérifi ainsi que le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale Mr Mourad Zemali. Rappelons, que le wali d’Oran a œuvré pour accélérer les procédures de remise de la prise en charge pour Abou Anas. Dans le même cadre, un RDV pour dépôt de dossier de visa a été pris auprès du consulat français à Oran pour le 19 du mois en cours. La remise de la décision de prise en charge à Mohamed Bouakeul, démontre encore une fois, la volonté des autorités locales à la prise en charge des malades nécessitant des interventions à l’étranger comme ce fut le cas avec le défunt Bilel Benzouika.
Les habitants d’Oran ont encore une fois démontré leur solidarité en offrant des dons pour Mohamed Bouakeul atteint d’insuffisance cardiaque sévère nécessitant une greffe cardiaque.
Les voisins et les habitants du quartier de Boulanger, se sont mobilisés quelques mois après la réussite de l’élan de solidarité au profit de Bilel Benzouika, où un montant dépassant les 2 milliards, a été collecté en un mois.
Le beau dans le cas de Mohamed Bouakeul, est que la compagne de collecte des dons a été portée par des citoyens de différentes tranches de la société notamment des docteurs, des sportifs ainsi que des commerçants, qui ont œuvré jour et nuit à travers les rues d’Oran pour collecter des dons au profit de Abou Anas.
Fethi Mohamed