lundi , 28 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>USM Bel Abbés </span>:<br><span style='color:red;'>Mouassa troisième entraîneur</span>
© D.R

USM Bel Abbés :
Mouassa troisième entraîneur

Enfin, et après des hésitations, ça sera Kamel Mouassa qui drivera le club phare de la Mekerra.

Après près d’une trentaine d’années, c’est le retour de Mouassa sur les terres de la Mekerra pour tenter de sauver les meubles avant que ça soit trop tard. Zéro point après les deux premières rencontres, est le plus mauvais début de saison pour l’USMBA en nationale Une, alors que la saignée risque de se prolonger pour le troisième round prévu vendredi prochain au stade du 8 Mai de Sétif face au promu, le NC Magra. Malgré les trois milliards et demi du fonds de la wilaya, il restait hier mardi, tout juste 1,5 milliard de dettes. Ce qui a mis le DG Kaddour Benayad dans la tourmente. Ce dernier, tenta de s’expliquer à la radio qui devient leur seule tribune tout en écartant une presse écrite de plus en plus critiquant envers cette gestion anarchique et mauvaise de la part du Conseil d’administration de la SSPA/USMBA. Signalons, que l’Espagnol Lopez Martinez Joakim qui assista au match USMBA/CABBA, devrait se contenter avec ses deux collaborateurs des jeunes catégories. La question que se posent les milliers de fervents supporters d’El Khadra: d’où vient tout cet argent pour s’offrir trois entraîneurs en moins d’un mois ? Et un autre Espagnol alors que les 14 nouveaux joueurs recrutés n’ont pas de licences à cause de l’endettement du club. Ca résume bien les gestions douteuses de nos clubs qui n’ont de professionnalisme que le nom tant que le châtiment est absent.
B.Didéne