mercredi , 28 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Belmadi  </span>:<br><span style='color:red;'>«Nous allons à Lomé pour la gagne</span>

Belmadi :
«Nous allons à Lomé pour la gagne

L’équipe nationale de football abordera son match en déplacement face au Togo, dimanche prochain au stade communal de Lomé (16h00), avec «la ferme détermination de s’imposer et assurer la qualification», à la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 .

Nous irons là-bas pour gagner et composter notre billet pour la  CAN-2019. Il y’aura une double motivation: se qualifier dès cette rencontre  et surtout réapprendre à gagner en Afrique, cela fait deux ans et demi  qu’on n’a pas gagné, il est temps d’aller s’imposer en déplacement. Nous  sommes animés d’un esprit revanchard, et nous allons là-bas en  conquérants», a affirmé Belmadi lors d’un point de presse tenu au Centre  technique national de la FAF à Sidi Moussa. L’Algérie, battue le 16 octobre dernier à Cotonou par le Bénin (1-0) dans  le cadre de la 4e journée des qualifications, occupe conjointement la place  de leader en compagnie du Bénin avec 7 points. Le Togo suit derrière avec 5  points, alors que la Gambie est bon dernier avec 2 points. Une victoire des  Verts à Lomé leur permettra d’assurer leur qualification avant l’heure, en  attendant le dernier match prévu en mars 2019 à Blida face à la Gambie. « Toutes les conditions sont réunies pour réaliser un grand match. Je  pense que c’est bien de rejouer à l’extérieur après cette défaite face au  Bénin. Il est temps pour nous de réapprendre à gagner à l’exterieur. Nous  devons prouver notre solidité. Nous avons commencé hier lundi à étudier  notre adversaire dans l’espoir de décrocher un bon résultat», a-t-il  ajouté. Appelé à évoquer son prochain adversaire, qui reste sur une victoire à  Banjul face à la Gambie (1-0), Belmadi est reste mesuré dans ses propos,  tout en appréhendant l’état de la pelouse du stade de Lomé. «L’équipe Togolaise s’est complètement relancée dans ces qualifications,  grâce à sa dernière victoire à Banjul. Elle aurait pu être actuellement  avec un seul point, mais elle a prouvé qu’elle avait de ressources  mentales. Elle croit jusqu’au bout. Le Togo va jouer chez lui devant son  public dans un petit stade, il sera certainement hyper motivé. Le match  sera difficile, mais on ira là-bas pour la gagne ».

Belmadi explique ses choix

Une fois de plus, Djemel Belmadi a  innové en chamboulant son effectif en  vue de ce match décisif face au Togo, écartant notamment quatre joueurs,  par rapport à la double confrontation face au Bénin en octobre dernier. Les  Bentaleb, Guedioura, Ghezzal, et Belfodil ont été écartés au profit du  retour de Youcef Belaili, et la première convocation des pensionnaires de  l’USM Alger Oussama Chita et Abderrahmane Meziane. « Ils ne sont pas là aujourd’hui, c’est plutôt par rapport à leur  performance au dernier match face au Bénin, même si je reconnais qu’il y  avait une faillite collective plus qu’individuelle. S’ils avaient brillé  face au Bénin, ils seraient forcément parmi nous aujourd’hui. Je préfère ne  pas me focaliser sur certains éléments dans l’analyse d’une défaite, que  j’assume d’ailleurs entièrement. Pour Belaili, c’est un joueur très  talentueux dont l’Algérie a besoin et aura besoin dans l’avenir, il a pris  en maturité. On va pouvoir bénéficier de tout ça, j’ai bon espoir en lui  pour qu’il puisse s’exprimer pleinement «. En dépit du fait d’évoluer sur une pelouse en synthétique, et de surcroit  en mauvais état, Belmadi appréhende beaucoup plus les « éléments  extra-football». « Les soucis liés à ce genre de déplacements sont évidents. A Banjul, nous  étions obligés de commencer le match avec deux heures de retard, au Bénin  nous avons également été confrontés à des problèmes avant le coup d’envoi  de la partie. Je n’appréhende ni le match ni l’adversaire, mais plutôt les  éléments extra-football qui peuvent nous perturber. Seulement, nous devons  faire face à n’importe quelle situation «, a-t-il expliqué. Toutefois, l’ancien capitaine de l’équipe nationale risque de ne pas  pouvoir disposer de l’ensemble de ses joueurs, puisque des incertitudes  entourent la participation du milieu offensif Yacine Brahimi et du  défenseur Rafik Halliche « Brahimi est blessé et risque de ne pas jouer. Il y’a Meziane, Benzia,  Ounas, ou même Belaili qui sont prêts à le suppléer. Halliche est également  blessé, c’est par rapport à ça que j’ai convoqué Bedrane (défenseur de l’ES  Sétif, ndlr). Il y’a également la suspension d’Aissa Mandi. Nous devons  trouver des solutions « a t-il précisé. Enfin, Belmadi s’est montré satisfait jusque-là de son bilan (une  victoire, un nul, et une défaite), depuis son arrivée à la tête des Verts  en remplacement de Rabah Madjer, limogé. « Le bilan n’est pas si mauvais que ça.