mardi , 19 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Rentrée professionnelle</span>:<br><span style='color:red;'>Ouverture de deux nouveaux CFPA</span>
@ OT / Adda

Rentrée professionnelle:
Ouverture de deux nouveaux CFPA

Le wali d’Oran accompagné des autorités locales a assisté hier à la cérémonie d’ouverture de la rentrée professionnelle qui s’est déroulée au CFPA de Lakhdar Fouatif Hemida à Hai El Badr.

Cette rentrée professionnelle a été marquée par un nombre important d’offres de formation avec 11685 offres. Ce nombre a enregistré un grand engouement de la part des jeunes, avec plus de 9.000 inscris. Cette rentrée selon le directeur de la formation professionnelle a été marquée également par l’ouverture de deux nouveaux CFPA à Sidi El Bachir et Hai Nedjma (Ex-Chteibo) qui viennent d’ajouter au centre de formation déjà existants.
«Lors de la prochaine rentrée, on va également ouvrir 3 autres centres de formation pour élargir le réseau de formation et toucher beaucoup d’autres zones de la wilaya» dira le directeur de la formation professionnelle. A propos des nouvelles spécialités lancées.
Il s’agit de 9 nouvelles spécialités dont 3 clôturée par un diplôme de qualification et 6 par un diplôme d’Etat parmi elles la production du fromage, entretien des imprimantes ainsi qu’une autre spécialité concernant le recyclage des déchets. Le directeur de la formation professionnelle a rappelé les efforts de l’Etat pour offrir aux jeunes la possibilité de former dans plusieurs spécialités afin d’avoir un métier d’avenir. Le secteur de la formation professionnelle a entamé ces dernières années une nouvelle stratégie qui vise à orienter le système de la formation professionnelle vers des filières et des spécialités économiques dans des secteurs retenus par le gouvernement comme alternatifs aux hydrocarbures dont l’agriculture, le tourisme et l’industrie. Cette stratégie est basée sur la recherche permanente pour adapter le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels au marché de l’emploi en fournissant des spécialités professionnelles pour satisfaire aux besoins des entreprises économiques en main-d’œuvre qualifiée.
Le secteur de la formation professionnelle doit s’adapter à la réalité économique du pays en se concentrant sur la formation de la ressource humaine dans des spécialités en adéquation avec les spécificités économiques de chaque wilaya.
Fethi Mohamed