mercredi , 10 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>EN PRÉSENCE DE PARTICIPANTS VENUS DE 21 WILAYAS</span>:<br><span style='color:red;'>Ouverture du festival de Yennayer</span>
Ph. Ouest Tribune

EN PRÉSENCE DE PARTICIPANTS VENUS DE 21 WILAYAS:
Ouverture du festival de Yennayer

Dans une ambiance festive et chaleureuse, le festival de «Yennayer» ,organisé par l’association culturelle numidya, s’est ouvert à Oran en présence de participants venus de 21 wilayas.

Dans ce cadre, une exposi tion de produits artisanaux a été ouverte à la médiathèque pour mettre en avant les coutumes et traditions amazighes. Saïd Zemmouchi, président de l’association a salué la tenue de ce festival qui a été annulé l’année dernière pour cause de la pandémie. Ce festival qui durera au 15 janvier sera riche en activités et conférences.
La cérémonie d’ouverture du festival a été présidée par le vice P/APW Tchikou Bouhassoun. Un exposant venu de la wilaya de Tizi Ouzou a affirmé qu’il participe périodiquement à cette occasion. Concernant le programme de ce festival, une visite des sites historiques est prévu aujourd’hui, Un programme varié avec l’école supérieure d’économie est également prévu, ainsi qu’une soirée artistique (chants, poésie, musique, etc.) au camps des jeunes La Madrague. Demain vendredi, Il y aura une visite à la forêt de Canastel et un spectacle chant avec Loualia Boussaad, au TRO. Le samedi, c’est autour des conférences à la Bibliothèque Sophia.
La première sous le thème «Les amazighs et l’Egypte pharaonique, Quel rapport? par: BILEK BENLAMARA Cherifa, Archéologue et Yennayer: dynamique culturelle, touristique et écologique par Hamid BILEK, chercheur dans le patrimoine culturel amazigh. Une 3ème conférence sous le thème «Yennayer un repère, un patrimoine, une identité par: Hacene HALOUANE, Docteur en socio-linguistique». Il est à noter qu’une fête a été organisée au musée Ahmed Zabana pour marquer la célébration de Yennayer.
Les Oranais comme à leur habitude ont fait leurs achats habituels en fruits secs et friandises notamment dans les marchés de Médina Djedida et la Bastille, pour que cette occasion soit une fête de partage et de joie et de se réunir en famille dans une ambiance fraternelle et chaleureuse.
Fethi Mohamed