vendredi , 26 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Chlef</span>:<br><span style='color:red;'>Plus de 1.900 hectares de couvert végétal brûlé durant le mois d’août</span>

Chlef:
Plus de 1.900 hectares de couvert végétal brûlé durant le mois d’août

Plus de 1.900 ha de couvert végétal a été brûlé dans 58 incendies déclarés durant le mois d’août dans la wilaya de Chlef, a-t-on appris mercredi auprès de la Conservation des forêts de la wilaya. Selon le conservateur des forêts par intérim, Mohamed Boughalia, «la wilaya a recensé 58 incendies, ayant causé la perte de 1.905 ha de couvert végétal, durant le mois d’août dernier.»

Il a qualifié ce bilan de «record» comparativement, a-t-il dit, aux pertes accusées durant les mois de juin et juillet de cette année, soit respectivement 5,3 ha et 152 ha.
«Ce bilan est également en hausse comparativement à celui du mois d’août 2019, siège d’une perte de 135 ha de végétations», a indiqué le même responsable. Toujours selon le bilan communiqué par M. Boughalia, la wilaya de Chlef a enregistré plus de 2000 ha de couvert vegetal brûlé entre le 1 juin et la fin août derniers, dont 1.235 ha de pin d’Alep, 825 ha de maquis et un hectares d’arbres fruitiers, a-t-il détaillé, relevant que la région n’avait pas enregistré de hausse dans les feux de forêts depuis 2012, année durant laquelle des incendies énormes avaient été déclarés dans la majorité des wilayas du pays, causant des pertes énormes au couvert végétal, a-t-il souligné.
Une grande partie des incendies qui se sont déclarés cette année ont été signalés dans la forêt d’El Marsa (Nord-ouest de Chlef) avec 1.500 ha de végétations brûlés (dont 1.107 ha de forêts et 466 ha de maquis), outre les forêts de Ténés, de Zebboudja, de Mesdek et de Beni Haoua.
S’agissant des causes à l’origine des incendies, le conservateur des forêts par intérim a cité le facteur humain en tête de liste. Il a fait part, à cet égard, de l’intensification des patrouilles, en coordination avec les corps sécuritaires concernés, en vue d’arrêter les personnes qui portent atteinte à la ressource forestière et ceux en cause dans les incendies, a-t-il indiqué. M. Boughalia a aussi signalé l’engagement de poursuites contre des personnes suspectées de porter atteinte à l’écosystème et à la ressource faunistique.
Pour faire face aux pertes considérables causées par les incendies de forêts, la Conservation locale des forêts veille, en collaboration avec les autorités de la wilaya, à la réactivation du rôle des commissions opérationnelles constituées au niveau des daïras et communes, en vue de la «mobilisation de tous les moyens à même de contribuer à la prévention et à la lutte contre les incendies de forêts», a souligné le même responsable.
La wilaya de Chlef a enregistré 125 incendies durant l’année dernière, avec une perte de 367 ha de végétations. Le couvert végétal représente 24% de la superficie globale de la wilaya.