lundi , 18 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>La DGF cède le foncier forestier </span>:<br><span style='color:red;'>Plus de 72 000 hectares mis au service des investisseurs</span>
© D.R

La DGF cède le foncier forestier :
Plus de 72 000 hectares mis au service des investisseurs

Afin de lui permettre de bénéficier de grands investissements et d’une gestion durable, la Direction générale des forêts a décidé, de consacrer plus 72 000 hectares aux investisseurs.
Ainsi, la sous-directrice des biens et services des écosystèmes forestiers à la Direction générale des forêts (DGF), Achour Ghellab Khadra, lors d’une conférence de presse organisée hier au siège de la DGF, a indiqué que son département a consacré plus de 72 000 hectares répartis sur 31 wilayas pour les investisseurs. La même responsable a profité de cette occasion, pour appeler les opérateurs économiques algériens, à saisir les grandes opportunités d’investissement dans les différents domaines de la richesse forestière, à même de contribuer effectivement à la diversification de l’économie nationale. Selon elle, plus de 10.000 hectares ont été consacrés à la création de forêts récréatives. «Cette initiative entre également dans le cadre, de l’ouverture du domaine forestier à l’investissement» a-t-elle dit. La valorisation du potentiel forestier, en particulier, la mise en valeur et l’exploitation, sont les grands objectifs de la Direction générale des forêts qui encourage les grands projets d’investissement structurants.
La responsable a rappelé, que depuis l’entrée en application d’un décret d’autorisation d’usage, ouvrant le secteur forestier à l’investissement, environ 3.119 bénéficiaires ont été recensés. D’autre part, l’exploitation judicieuse de certains produits, tirés des massifs forestiers, pourrait permettre de réduire de près de 30 millions de dollars, la facture d’importation de l’Algérie. Elle citera entre autre, l’exemple du liège. Selon elle, il est possible d’en exploiter jusqu’à 130.000 quintaux par année, contre 60 à 70.000 actuellement, faute d’une dynamique de rendement et d’exportation plus agressive, pouvant se solder par un gain d’environ 10 millions de dollars sur la même période.
Par ailleurs, Rachedi Sabrina, sous-directrice des reboisements des pépinières, rappelle, que le programme de reboisement de la DGF, lancé en mois d’octobre de l’année écoulée, a permis la plantation de pas moins de 989.000 arbres.
Le déroulement de l’opération de plantation jusqu’à fin mars, et permettra de planter des arbres de différentes espèces, dont le caroubier, le pin pignon, le cèdre, le chêne-liège, notamment au niveau des parcs nationaux et des barrages.
Cette opération d’envergure, touche actuellement les wilayas de Chlef, Laghouat, Batna, Béjaïa, Bouira, Tlemcen, Tiaret, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Skikda, Constantine, Mostaganem, Oran, Boumerdès, El Tarf, Tissemsilt, Tipasa et Aïn Defla.
Alger: Noreddine Oumessaoud