dimanche , 26 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Epreuve de fin de cycle primaire</span>:<br><span style='color:red;'>Plus de 75.000 élèves se présentent à l’examen dans la wilaya d’Alger</span>

Epreuve de fin de cycle primaire:
Plus de 75.000 élèves se présentent à l’examen dans la wilaya d’Alger

Les épreuves de l’examen de fin de cycle primaire (5e) session 2021, ont débuté mercredi matin dans la wilaya d’Alger, avec la participation de 75.064 élèves.

Les candidats, répartis sur 1015 centres d’examen au niveau des établissements scolaires relevant des trois Directions de l’éducation d’Alger, seront examinés dans trois matières, à savoir la langue arabe et les mathématiques durant la matinée et la langue française pour l’après-midi (à partir de 15h00). Au total, 31255 élèves sont répartis sur 368 centres au niveau de la Direction de l’éducation d’Alger Est, 12359 candidats (250 centres/direction d’Alger centre) et 31450 à travers 397 centres (celle d’Alger Ouest).
Toutes les ressources humaines et matérielles ont été mobilisées au niveau des centres d’examen en vue d’assurer le bon déroulement des épreuves qui se déroulent cette année conformément au protocole sanitaire de prévention contre la propagation de la pandémie de Covid-19, ce qui a nécessité des opérations de désinfection menées par les unités de la Protection civile au niveau de tous les centres, a constaté l’APS.
Pour garantir le bon déroulement des examens, des mesures de sécurité et de santé ont été prises y compris la mobilisation des éléments de la Protection civile au niveau de tous les établissements concernés afin de s’enquérir de la mise en œuvre des consignes de sécurité et du respect des mesures de prévention contre la pandémie du Coronavirus, dans le souci de préserver la santé des candidats et des encadreurs. Un climat de sérénité et de tranquillité régnait aux alentours du centre d’examen de l’Ecole primaire «Akli Rahem» à Garidi 2, commune de Kouba (Alger centre), qui abrite 59 candidats.
Dans une déclaration à l’APS, Mme N.M, parente d’élève a exprimé le v£ux de voir sa fille réussir et passer ainsi au CEM avec une bonne moyenne. Pour sa part, l’élève Saridj Younes s’est dit prêt à passer cet examen, indiquant avoir révisé toutes les leçons pour obtenir une moyenne dépassant 9/10.
Plus de 853.000 candidats à la session 2021
Selon l’Office national des examens et concours (ONEC), le nombre de candidats a atteint 853.391 candidats, dont 436.469 garçons et 416 922 filles, répartis sur 14.472 centres d»examen au niveau national. Le compostage des copies se fera au niveau de 13 centres de collecte avant de les répartir sur 62 centres de correction qui débutera le 7 et se poursuivra jusqu’au17 juin.
L’année dernière, le ministère de l’Education nationale a adopté une série de mesures sur la base des décisions le Conseil des ministres en mai 2020 concernant notamment l’organisation des examens nationaux session 2020 suite aux conditions sanitaires imposées par la pandémie du Coronavirus (Covid-19). Ces mesures prévoyaient la suppression de l’examen de fin de cycle primaire et l’approbation du passage en classe supérieure en calculant la moyenne des premier et deuxième trimestres et en fixant la moyenne d’acceptation à 4,5 sur 10.
Le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ouadjaout, avait appelé, les directeurs de l’éducation à travers les wilayas à imposer aux encadreurs des examens scolaires nationaux le respect des circulaires réglementaires et du protocole sanitaire préventif prévu dans les centres d’examen.
Le ministre avait donné des instructions invitant tout un chacun à la vigilance et appelant à imposer aux encadreurs, chacun selon sa fonction et ses prérogatives, la mise en application de la teneur des circulaires réglementaires et du protocole sanitaire préventif prévu dans les centres d’examen pour réunir toutes les conditions nécessaires au bon déroulement des examens scolaires nationaux».
A ce propos, le ministère de l’Education nationale a veillé à assurer la désinfection des salles après les épreuves des deux périodes (matin et soir) et à la non utilisation des climatiseurs, tout en imposant le respect de la distanciation physique au niveau des classes, des accès, des couloirs et des cours outre le port des masques, a-t-on constaté.