vendredi , 14 août 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Transport urbain</span>:<br><span style='color:red;'>Plus de 80% des taxieurs ont repris du service</span>
© D.R

Transport urbain:
Plus de 80% des taxieurs ont repris du service

Plus de 80 pour cent des taxieurs à Oran ont  repris leur activité en urbain, dans le strict respect des mesures  préventives de la pandémie du Covid-19, a-t-on appris mardi à la direction  des transports de la wilaya. Après une première journée de reprise timide, lundi, ils ont affiché un  regain d’activité, a indiqué, à l’APS, Lotfi Mammeri, chef de service des  transports à cette administration, assurant que le nombre de taxieurs en  urbain ayant repris du service avoisine les 5.100 sur un total de 6.000,  soit un taux de 85 %.

Il est attendu que le restant des taxieurs ne saura pas tarder à suivre  après une longue période d’inactivité à cause du confinement, a-t-il  assuré, faisant part de leur soulagement suite à la décision prise samedi  dernier par le Premier ministère. Pour le transport en commun, aussi bien pour l’opérateur public que privé,  le redémarrage de l’activité n’a pas été au rendez-vous comme souhaité et la reprise se fait lente, a relevé la même source, déplorant que sur 26  lignes en exploitation, pas plus de cinq ont été desservies au premier  jour, à l’instar des lignes 37, 11, P1 et 4G. Néanmoins, les opérateurs privés préparent activement la reprise du  service, a confié un conducteur qui assure la desserte de la ligne 11,  déclarant avoir hâte de reprendre le volant après plus de 2 mois  d’inactivité.
«Nous sommes en train de refaire la maintenance et de  s’organiser en conséquence», a-t-il souligné Par ailleurs, l’indemnisation de 10.000 DA semble avoir été accueillie  favorablement par les opérateurs de transport éligibles à cette allocation  de solidarité de même que leurs personnels de bord (2 chauffeurs et 2  receveurs) par bus, comme l’a dit Adda Mohamed, cadre à la direction des  transports de la wilaya, qui a rappelé que la reprise de l’activité est  conditionnée par une batterie de mesures préventives englobant les règles  d’hygiène et d’organisation du service exigées par les pouvoirs publics. Il s’agit notamment du port du masque de protection, de la distanciation  physique, la désinfection après chaque navette et autres à adopter en  prévision de la reprise de leurs activités après la levée du confinement du  transport urbain.  En dehors de l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Oran (  ETUSO), la wilaya d’Oran dénombre quelque 800 opérateurs privés . En ce qui concerne la reprise de l’activité du tramway d’Oran, le  responsable de la direction des transports de la wilaya a fait savoir que  celle-ci attend le feu vert de l’Entreprise du métro d’Alger ( EMA) dont  elle dépend, même si les gestionnaires locaux de la SETRAM se disent fin  prêts pour le redémarrage.