vendredi , 14 août 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Tizi-Ouzou</span>:<br><span style='color:red;'>Plus de 80 fusils de chasse non encore récupérés par les propriétaires</span>

Tizi-Ouzou:
Plus de 80 fusils de chasse non encore récupérés par les propriétaires

Quelque 88 fusils de chasse saisis par les autorités durant la décennie noire, n’ont pas encore été récupérés par leurs propriétaires, a-t-on appris, dimanche du groupement territorial de la Gendarmerie nationale (GN) à Tizi-Ouzou.

Lors d’une conférence de presse de présentation du bilan des activités de ce corps de sécurité durant l’année 2019, animé par le commandant de groupement le colonel Zouaoui Mokrane en présence des responsables des différents services, le chef de la police judiciaires, le commandant Mouldi Slimane, a annoncé que «l’opération de restitution de ces armes se poursuit et tire à sa fin, et la semaine écoulée nous avons restitué 5 armes», a-t-il dit.
Sur plus de 3.000 fusils récupérés à Tizi-Ouzou par la Gendarmerie nationale, il ne reste plus que 88 dont les propriétaires sont identifiés. «Ces armes n’ont pas été restituées à cause, notamment, de problèmes d’ayant droits (établissement de la fredha pour les héritiers) et aussi pour non présence du concerné sur le territoire national», a ajouté le chef de la police judiciaire. Interrogé sur l’affaire de l’assassinat de la petite Nihal Si Mohand, âgée de trois ans, disparue au courant du mois de juillet 2016, dans le village d’Aït Ali dans la commune d’Aït Toudert (daïra de Ouacifs), et retrouvée assassiné quelques jours plus tard, le commandant Mouldi a rappelé que le dossier est entre les mains de la justice, sans donner plus de détails sur d’éventuelles interpellations notamment.
Concernant la couverture sécuritaire de la wilaya par la GN, le commandant de groupement le colonel Zouaoui Mokrane, a rappelé le programme de réalisation de 5 nouvelles brigades en cours de construction afin d’améliorer le déploiement de ce corps de sécurité et aussi la couverture sécuritaire extra-muros qui est actuellement de 46% du territoire de la wilaya, a-t-il observé. Concernant le bilan d’activité pour l’année 2019, présenté lors de cette conférence de presse tenue au siège du groupement, il a été rapporté, entre autre, que durant l’année précédente la police judiciaire a traité un total de 2 599 affaires dont 1182 affaires d’atteinte aux personnes et 787 d’atteinte aux biens.
Ce même service a, également, traité 31 affaires de crimes organisé dont 25 affaires de drogues, ayant permis la récupération de plus de 3 kg de kifs traité, 55 affaires de vol de véhicules ayant aboutit à la récupération de 7 véhicules légers, un camion, 4 motos, et un tracteurs agricole.
Concernant le volet sécurité routière, il a été précisé dans le même bilan que les accidents de la circulation enregistrés en 2019 (101 accident) ont fait 39 morts et 181 blessés, se félicitant d’une baisse de 25,73% par rapport à 2018, où on a déploré 136 accidents, causant la mort de 52 persoonnes et des blessures à 219 d’autres.