vendredi , 7 mai 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Ciment</span>:<br><span style='color:red;'>Près de 2 millions de tonnes exportés depuis début 2020 à partir du port Djen Djen</span>

Ciment:
Près de 2 millions de tonnes exportés depuis début 2020 à partir du port Djen Djen

Environ 2 millions de tonnes de clinker (ciment semi-fini) ont été exportés depuis début 2020 à partir du port Djen Djen de Jijel vers plusieurs pays. Selon le président directeur général (Pdg) de cette entreprise portuaire, Abdesslem Bouab, de janvier à novembre 2020, plusieurs opérateurs économiques activant dans le domaine de production du ciment à travers le pays, ont procédé à l’exportation d’environ 2 millions de tonnes de ciment (clinker) depuis le port Djen Djen.

Cette augmentation des exportations, explique le même interlocuteur, est due à l’entrée d’un des opérateurs sur de nouveaux marchés en Amérique Latine comme le Pérou, le Brésil, Haïti et l’Etat Dominicain -vers lesquels une quantité d’environ 300.000 tonnes de ciment avaient été exportées durant les mois d’octobre et de novembre derniers- a été à l’origine de l’augmentation du volume d’exportation de clinker. Ainsi, indique M. Bouab, 50% de la quantité de clinker exportée, soit 1 million de tonnes de ciment, est le produit du Groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA), précisant que 75% de cette production (environ 750.000 tonnes) a été exportée par la Société des ciments de Ain El Kebira (SCAEK) de Sétif.
Sur le même sujet, le chargé de l’information auprès de la Société des ciments de Ain El Kebira, Khemissi Rehal a indiqué que de janvier à octobre 2020, pas moins de 40.000 tonnes de clinker ont été exportées vers l’Etat Dominicain, soulignant que des efforts sont déployés pour investir de nouveaux marchés.
Il a rappelé en outre que le ciment produit par la SCAEK avait été exporté vers plusieurs pays africains comme le Sénégal, la Côte d’ivoire, la Guinée et la Gambie en plus des pays d’Amérique Latine, le Pérou et le Brésil notamment. Pour lui, la quantité de ciment exportée par la Société des ciments d’Ain Kebira devra atteindre à fin 2020 environ 800.000 tonnes, représentant le double de la quantité exportée en 2019.
Il a souligné également que la société des ciments de Beni Saf (Aïn Témouchent), filiale du groupe industriel des ciments Algérie (GIGA), a récemment effectué une première opération d’exportation de 13 000 tonnes de «clinker», un constituant de ciment, vers la Mauritanie, à partir du port de Ghazaouet.
Le Groupe GICA, à travers cette opération, s’inscrit en droite ligne avec la politique des pouvoirs publics, visant à promouvoir les exportations du pays hors hydrocarbures, a-t-on encore souligné.
En 2018, lors de sa première année d’exportation, le Groupe avait réalisé 272 196 tonnes de ciment et de «clinker», passant à 519.051 tonnes en 2019. Le même groupe a pénétré les marchés du continent africain à savoir : la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Mauritanie, le Sénégal, le Cameroun, le Bénin et la Guinée.

Noreddine Oumessaoud