mercredi , 22 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>DSP d’Oran</span>:<br><span style='color:red;'>Près de 94.000 personnes vaccinées</span>

DSP d’Oran:
Près de 94.000 personnes vaccinées

Près de 94.000 personnes ont été vaccinées contre le Coronavirus, à Oran, depuis le début de la campagne de vaccination qui a connu au mois de juin une accélération importante, a-t-on appris samedi auprès de la Direction de la santé et de la population (DSP).

«Jusqu’à hier soir (vendredi), nous avons enregistré 93.683 personnes vaccinées à Oran. L’opération suscite un engouement particulier depuis le mois de juin, où les citoyens affluent sur les centres de vaccination» a déclaré, à l’APS, le chargé de la communication de la DSP, Dr Youcef Boukhari. Le nombre de personnes vaccinées dépassera les 100.000 ce samedi, selon M. Boukhari soulignant:»nous organisons une campagne de vaccination anti-Covid dans les zones d’ombre, en collaboration avec les services de la protection civile et nous avons prévu jusqu’à 15.000 doses».
«L’opération se déroule dans de bonnes conditions et nous comptons sur la conscience et la responsabilité des citoyens pour le succès de cette opération de vaccination, très importante pour vaincre la Covid-19», a-t-il ajouté. La DSP a ouvert 54 centres de vaccination dans les polycliniques et une dizaine de centres extra-muraux avec des opérateurs économiques et des structures de l’Etat pour encourager les citoyens à se faire vacciner. S’agissant de l’ouverture de nouvelles structures sanitaires de prise en charge de la Covid 19, le responsable a affirmé que tout est prêt du côté de la DSP, soulignant qu’il pourrait y avoir, dans les prochaines heures, une annonce des services de la wilaya concernant l’ouverture de l’hôpital d’El Kerma. (120+20 lits) pour atténuer la pression sur l’hôpital de haï «Nedjma».
Pour ce qui est du problème de manque d’oxygène constaté ces derniers jours à l’hôpital de haï Nedjma (Ex Chteïbo), structure dédiée exclusivement à la prise en charge de la Covid-19, Dr Boukhari a évoqué «une mauvaise gestion du stock devant la demande croissante en oxygène émanant d’autres wilayas de l’Ouest», rassurant toutefois que ce problème observé uniquement la veille de l’Aïd a été totalement réglé. L’hôpital de haï Nedjma a connu un manque d’oxygène à la veille de l’Aïd El Adha. Un grand élan de solidarité s’est formé autour des malades. Des bienfaiteurs et des entreprises économiques se sont pressés de livrer à l’hôpital plus de 100 bouteilles d’oxygène et plus d’une cinquantaine de manomètres (un instrument de mesure de la pression de l’oxygène).